Les ventes de Seb accueillies sans enthousiasme en Bourse

 |   |  253  mots
Le chiffre d'affaires du groupe de petit électroménager progresse de 13,1% sur un an au premier semestre. Une bonne performance qui n'a toutefois pas séduit les investisseurs.

Soulignant une "certaine reprise de la consommation et une amélioration de la situation de la distribution", Seb fait état jeudi soir après Bourse d'une hausse de 13,1%  sur un an de son chiffre d'affaires du premier semestre (+9,4% à parités constantes) à 1,55 milliard d'euros. Le groupe de petit électroménager a également bénéficié d'un euro très apprécié face au dollar et à la livre notamment.

Hormis la Grèce et l'Espagne,  le groupe affiche "une progression solide quasi-généralisée" dans les autres pays, et notamment en Autriche, Espagne, Pays-Bas, Allemagne et Belgique. Le deuxième trimestre lui permet de renouer avec la croissance en Italie. "Au Royaume-Uni, la fin du semestre marque un retournement de tendance favorable après une année 2009 extrêmement difficile".

En France, le marché est resté bien orienté tout au long du semestre, tant en petit électroménager -toutes familles de produits confondues qu'en articles culinaires, explique le groupe dans son communiqué.

En Amérique du Nord, Seb fait état d'une croissance "molle" aux Etats-Unis et d'une activité en recul au Canada. Il souligne en revanche l'accélération de la croissance au Mexique.

En Amérique du Sud, le groupe confirme être en pourparlers avec les actionnaires principaux de la société colombienne Imusa
en vue d'une prise de participation majoritaire.

Malgré ces bonnes performances et plusieurs réactions positives d'analystes, le marché a fait la fine bouche. A la Bourse de Paris ce vendredi, le titre Seb termine en baisse de 2,66% à 56,98 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :