Les prévisions de Vallourec déçoivent

 |   |  262  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Après un début d'année difficile, le fabricant de tubes sans soudure pour l'industrie pétrolière a enregistré une légère hausse au deuxième trimestre. Mais les craintes sur l'évolution de la profitabilité du groupe sont plus fortes, le titre recule de plus de 3,12% à la clôture.

Vallourec repart de l'avant. Après un premier trimestre difficile, le producteur de tubes sans soudure en acier, qui fournit notamment les secteurs du pétrole et du gaz, a enregistré une très légère hausse de ses profits au deuxième trimestre. Le bénéfice net part du groupe ressort ainsi à 125,9 millions d'euros, soit 1,6% de plus que l'année précédente à la même époque.

Le résultat brut d'exploitation est ressorti à 264,4 millions (+10,9%) entre avril et juin. Cette performance est supérieure aux prévisions des analystes, qui tablaient en moyenne sur 225 millions.

Au premier trimestre, Vallourec n'avait engrangé que 61 millions d'euros de profits, soit une chute de 68% sur un an. Du coup, le bénéfice net part du groupe reste en forte baisse sur les six premiers mois de l'année, à 186,7 millions d'euros (-40%).

Même constat pour le chiffre d'affaires: il a augmenté de 3,7% au deuxième trimestre, à 1,12 milliard d'euros. Le consensus des marchés s'élevait à 1,09 milliard d'euros. En raison de la forte baisse de l'activité en début d'année, les ventes affichent un repli de 17%, à 2 milliards d'euros, sur l'ensemble du premier semestre.

Vallourec a par ailleurs indiquait qu'il anticipait pour le second semestre une marge brute d'exploitation "légèrement inférieure" à celle de 20,6% enregistrée au premier semestre. "Après le rebond enregistré au deuxième trimestre 2010, la croissance du chiffre d'affaires devrait se poursuivre au second semestre 2010, mais à un rythme plus modéré". Le marché s'inquiète de cette prévision, le titre baisse de 3,12% à 77,02 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :