Le titre Suez Environnement en baisse malgré un bon premier semestre

Le numéro deux mondial des services à l'environnement a fait mieux que prévu au premier semestre et a revu à la hausse ses objectifs 2010. Pas assez néanmoins pour satisfaire les investisseurs.
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Suez Environnement a publié ce mercredi des résultats en hausse au premier semestre, notamment grâce à l'international. Le numéro deux mondial des services à l'environnement a enregistré un résultat net, part du groupe, de 386 millions d'euros (+121%), un résultat opérationnel courant de 437 millions (+11%), un résultat brut d'exploitation (RBE) de 1,042 milliard (+7,2% à change constant) et un chiffre d'affaires de 6,597 milliards d'euros (+10,8% à change constant).

Les attentes des analystes sont toutes dépassées. Selon le consensus établi par Reuters, ils attendaient en moyenne un résultat net de 230 millions d'euros, un RBE de 1,017 milliard et un chiffre d'affaires de 6,38 milliards d'euros. Malgré tout, le marché peine à s'enthousiasmer. A la Bourse de Paris, le titre a d'abord évolué dans le vert avant de passer en territoire négatif. Il recule à la clôture de 0,43% à 15,11 euros.

Pourtant, fort de ces bons résultats, Suez Environnement a également relevé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice. Dans un communiqué, il précise que l'intégration plus tôt que prévu de l'espagnol Agbar dans ses comptes, lui désormais pour 2010 des hausses d'au moins 7% de son chiffre d'affaires et d'au moins 9% de son résultat brut d'exploitation (RBE) à change constant, par rapport à 2009.

Le groupe visait auparavant pour 2010 une croissance de son chiffre d'affaires d'au moins 5% et une progression de RBE d'au moins 8% à taux de change constants, dans l'hypothèse notamment d'une croissance du PIB estimée à 1% pour la zone euro.

Suez Environnement a également réitéré que son cash flow libre devrait être d'au moins 0,7 milliard d'euros en 2010 et ses investissements d'un maximum de 1,3 milliard, avec 0,6 milliard supplémentaire lié au rachat de l'espagnol Agbar. 

Suez Environnement a mis en place un programme de réduction de coûts pour la période 2010-2012, dont elle attend un gain net d'Ebitda (RBE) de 250 millions d'euros en cumulé sur trois ans par rapport à 2009.

La société confirme en outre qu'elle a un ratio dette nette/RBE de l'ordre de 3 à l'horizon 2012, notamment grâce à la mise en oeuvre de son plan d'économies et à sa politique de "sélectivité" en matière d'investissements. Au premier semestre, la dette nette du groupe a atteint 8.291 millions d'euros à fin juin contre 6.282 millions à fin 2009.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.