Areva dopé par des anticipations de contrats en Chine

 |   |  237  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe public nucléaire pourrait signer plusieurs contrats avec la Chine à l'occasion de la visite du président chinois en France. Le certificat d'investissement grimpe de 4%.

Areva se distingue ce mardi sur le marché parisien en s'affichant parmi les meilleures performances du SRD. Le certificat d'investissement du groupe public nucléaire grimpait de plus de 4%.

En cause, des informations du journal Les Echos selon lesquelles le groupe s'apprêterait à signer une moisson de contrat avec la Chine. Selon le quotidien, Areva devrait signer un contrat de livraison d'uranium d'une valeur de trois milliards de dollars avec l'électricien chinois CGNPC, lors de la visite du président chinois Hu Jintao en France à la fin de la semaine.

Areva pourrait aussi annoncer des avancées dans ses négociations avec le même CGNPC pour la livraison de deux réacteurs nucléaires de nouvelle génération EPR supplémentaires.

Enfin, le groupe tricolore pourrait reprendre les négociations avec l'autre électricien chinois, CNCC en vu de livrer une usine de retraitement des combustibles irradiés semblable à celle de La Hague.

Cette performance du jour permet au certificat Areva de revenir en territoire positif depuis le début de l'année (+0,1%) et ce alors que le groupe nucléaire prépare son augmentation de capital qui devrait intervenir avant la fin de l'année.

Il est prévu que les fonds souverains du Qatar et du Koweït ainsi que le japonais Mitsubishi se partagent 15 % du capital d'Areva. Reste encore la question du prix. Pour l'heure, Areva est valorisé entre 10 et 12 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :