Le marché parisien repasse au-dessus des 3.800 points

 |  | 479 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Saluant l'accord fiscal trouvé aux Etats-Unis et soulagé par le fait que le Fonds de secours et de stabilisation n'aura pas besoin d'être renfloué, le marché parisien progresse fortement mardi. A la clôture, le CAC 40 s'est adjugé 1,63 % à 3.810,93 points.

Profitant de l'accord fiscal trouvé la veille entre l'administration Obama et les Républicains, ainsi que d'une accalmie sur le front de la crise de la dette en zone euro, le marché parisien s'est senti pousser des ailes sur la journée de mardi.Le CAC 40 qui s'est adjugé jusqu'à 2,29 % en séance, a finalement conclu sur une hausse de 1,63 % à 3.810,93 points.

Une tendance soutenue initialement par l'accord fiscal trouvé aux Etats-Unis entre l'administration Obama et les républicains. Le président américain a accepté de prolonger de deux ans des mesures d'allègements fiscaux datant de l'ère Bush, en échange d'un déblocage des allocations chômage.

Par ailleurs, en Europe, un vent d'accalmie semble souffler sur le front de la crise de la dette en zone euro. Notamment après l'annonce, la nuit dernière, par les ministres des Finances de l'Eurogroup qu'il n'y avait pas besoin "pour l'instant" de renflouer le Fonds de secours et de stabilisation, et ce en dépit du risque pandémique de la crise de la dette aux pays dits "périphériques" de la zone euro. Une décision qui tend à soulager un peu les craintes des investisseurs sur la situation en Europe.

Valeurs en hausse

Délaissé depuis quelques temps par les investisseurs, Alstom a retrouvé les faveurs du marché. Avec un gain de 4,51 %, le titre enregistre la plus forte hausse du CAC 40. Un retour en grâce qui tient à la signature d'un accord de coopération stratégique à long terme avec le ministère chinois des chemins de fer en vue de se développer conjointement sur le marché chinois et certains marchés internationaux. Cette coopération portera notamment sur du matériel roulant mais également la signalisation.

Veolia Environnement (+ 2,80 %) a été également bien orienté. Le titre a profité d'une recommandation positive de la part de JP Morgan. Le broker est passé de "sous-pondérer" à "neutre" sur la valeur et a porté son objectif de cours de 20,30 à 22,70 euros.

Valeurs en baisse

Seules cinq valeurs ont terminé en baisse mardi. Il s'agit de STMicroelectronics, EDF, Essilor, Michelin et Natixis qui enregistre la plus forte baisse avec un recul de 0,46 %.

Hors CAC 40

Malgré une hausse sur un an de 4,3 % du traffic passager en novembre, le titre Air-France-KLM a reculé de 2,20 %.

Areva a poursuivi sur sa tendance haussière en s'adjugeant 3,29 %. Sa présidente, Anne Lauvergeon a indiqué, ce matin sur RTL, souhaiter rester à la tête de son groupe et par ailleurs vouloir approfondir le partenariat avec EDF.
 

Pétrole et devises

A la clôture des marchés, l'euro continue de se renforcer légèrement face au billet vert. Un euro s'échange contre 1,3322 dollar. Les cours du pétrole s'inscrivent en léger repli. Le Brent de la Mer du nord s'échange contre 91,15 dollars (- 0,28 %) tandis que le prix du WTI recule de 0,48 % à 88,82 dollars.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :