Wall Street reste indécise

 |   |  400  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines ont terminé autour de l'équilibre ce mardi, pénalisées notamment par des statistiques macro-économiques décevantes.

Wall Street a clôturé sans tendance marquée ce mardi, pénalisée notamment par des statistiques macro-économiques décevantes. Ces dernières compensent la hausse des ventes de fin d'année. La séance  est restée calme alors que les volumes sont faibles en cette période de fêtes. A la clôture, le Dow Jones progresse de 0,18% à 11.576 points, le S&P 500 prend 0,08% à 1.259 points et le Nasdaq perd 0,16% à 2.663 points. 

Sur le front des statistiques, l'indice de confiance des consommateurs, mesuré par l'institut privé de conjoncture du Conference Board, a reculé à 52,5 en décembre contre 54,3 le mois précédent. Le consensus des marchés tablaient au contraire sur une amélioration du moral des ménages, misant sur un indice de 56.

Par ailleurs, les prix des habitations individuelles dans les vingt principales agglomérations américaines ont reculé pour le quatrième mois consécutif, affichant un repli de 1% en octobre. Les économistes escomptaient une baisse moins marquée, de 0,6%. Cette évolution illustre les difficultés qui affectent toujours le secteur immobilier américain.

Du côté des valeurs, General Motors bondit de 2,08% à 35,32 dollars. Le premier constructeur automobile américain, qui a fait son retour en Bourse le 19 novembre dernier, profite d'une série de recommandations positives. JPMorgan, Barclays et Morgan Stanley ont entamé la couverture du titre avec un conseil intial de "surpondérer". Et Credit Suisse a fixé le sien à "surperformance".

Le secteur de la distribution est globalement bien orienté alors que les ventes de fin d'année ont progressé de 5,5% par rapport à l'an passé, selon une étude de MasterCard Advisors. Les chaînes de grands magasins Sears et JCPenney progressent respectivement de 2,34% à 70,02 dollars et de 0,31% à 32,55 dollars. Abercrombie & Fitch s'adjuge 1,05% à 57,75 dollars. Et le joaillier Tiffany prend 0,58% à 64,21 dollars.

Eastman Kodak recule de 0,18% à 5,61 dollars. Le groupe d'imagerie a annoncé la signature d'un accord de licence avec le japonais NEC. Chacune des deux sociétés pourra ainsi accéder aux technologies de l'autre. Cela devrait permettre à Kodak de poursuivre son adaptation à l'ère numérique.

Enfin, American Internation Group (AIG) abandonne 0,76% à 58,9 dollars après avoir déjà grimpé de plus de 9% lundi. L'ancien premier assureur mondial a annoncé avoir mis en place 4,3 milliards de dollars de lignes de crédit auprès de banques, afin de remplacer en partie de lignes auparavant fournies par la Réserve fédérale de New York.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :