Wall Street profite de bonnes statistiques macro-économiques

Après un début de séance hésitant, les places américaines ont opté pour la hausse ce mercredi, à deux jours de la publication des jours officiels du marché du travail.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Wall Street a terminé dans le vert ce mercredi, après un début de séance hésitant. Comme la veille, les marchés américains sont d'bord restés prudents après un excellent mois de décembre. D'autant que la progression du dollar pénalisait les valeurs énergétiques et exportatrices. Les investisseurs ont finalement choisi de saluer les statistiques macroéconomiques du jour, alors que seront publiés vendredi les chiffres officiels du marché de l'emploi.

A la clôture, le Dow Jones progresse ainsi de 0,27% à 11.673 points, le S&P 500 gagne 0,50% à 1.277 points et le Nasdaq prend 0,78% à 2.702 points.

Sur le front des statistiques, le secteur privé américain a créé beaucoup plus d'emplois qu'attendu en décembre, avec 297.000 créations nettes, selon les chiffres du cabinet ADP. Il s'agit du meilleur mois depuis depuis 2001. Les économistes n'attendaient que 100.000 créations de postes. Un signe encourageant avant la publication des chiffres officiels, ce vendredi. Les marchés estimant que les Etats-Unis ont créé 140.000 emplois.

Par ailleurs, la croissance dans le secteur des services s'est accélérée en décembre, l'indice ISM des directeurs d'achats ressortant à 57,1 contre 55 le mois précédent. Le consensus des économistes n'était fixé qu'à 55,6.

Du côté des valeurs, Qualcomm s'adjuge 2,09% à 52,03 dollars après l'annonce du rachat d'Atheros pour 3,2 milliards de dollars. Cela représente 45 dollars par action, soit une prime de 22% par rapport au cours d'Atheros avant la publication mardi d'informations sur cette offre par le New York Times. Le titre progresse de 1,45% à 44,99 dollars, après avoir bondi de 19% la veille. Le fabricant de puces pour téléphones portables et tablettes réalisera cette opération en numéraire. Elle lui permettra d'accroître sa part de marché.

Family Dollar plonge de 6,71% à 46 dollars. La chaîne de magasins discount a fait état de résultats décevants au titre du premier trimestre de son exercice décalé. Son bénéfice net s'est élevé à 74 millions de dollars sur la période, soit 58 cents par action là où les analystes escomptaient 61 cents. Son chiffre d'affaires a progressé de 10%, à 2 milliards de dollars, en ligne avec les attentes. Côté perspectives, Family Dollar a également déçu, tablant sur un bénéfice par action (BPA) allant de 92 à 97 cents. Le consensus était jusque là fixé à 1 dollar.

Au chapitre des recommandations, Wedbush Securities a entamé la couverture du titre Apple avec un conseil initial de "surperformer". L'intermédiaire estime que le groupe à la pomme va continuer de profiter de la croissance du marché des smartphones, ainsi que du lancement à venir de l'iPhone chez l'opérateur Verizon et des performances de l'iPad. Il table par exemple sur 13,7 millions d'exemplaires vendus pour la tablette d'Apple. Le titre gagne 0,82% à 334 dollars.

Enfin, Alcoa prend 0,24% à 16,56 dollars. Citigroup a pourtant abaissé sa recommandation sur le premier producteur américain d'aluminium, passant d'"achat" à "conserver". Le titre avait bondi de près de 5% mardi, profitant des commentaires de l'animateur vedette de CNBC, Jim Cramer, qui avait estimé que le titre avait le potentiel d'atteindre 22 dollars cette année, soit un gain de 40%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.