La Bourse de Paris reprend des couleurs

 |   |  511  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le marché parisien rebondit après une séance marquée la veille par la résurgence du risque souverain. L'émission obligataire réussie de la Grèce a rassuré.

Après avoir attaqué la semaine sur de nouvelles craintes sur les dettes souveraines en zone euro (-1,64% lundi), la Bourse de Paris reprend du poil de la bête. A 12h30, le CAC 40 progressait de 0,98% à 3.839,13 points.

En hausse dès l'ouverture, le marché a accéléré son rebond dans le sillage d'une émission obligataire réussie par la Grèce. Athènes a levé 1,95 milliard d'euros en obligations à six mois, en parvenant à remplir son objectif d'un taux d'intérêt de moins de 5% (4,9%). Par ailleurs, le Portugal, en ligne de mire des marchés, a de nouveau refusé toute aide européenne. Lisbonne affrontera un nouveau test demain avec une émission obligataire, suivie de l'Espagne et de l'Italie jeudi.

Les investisseurs restent donc prudents, d'autant plus en cette période de début de saison de publication des résultats aux Etats-Unis. Lundi soir, le géant de l'aluminium Alcoa n'a pas suscité l'enthousiasme en annoncant des résultats juste en ligne avec les attentes. Les bonnes nouvelles du côté des entreprises américaines étant largement intégrées dans les cours, il faudra faire bien mieux que le consensus pour satisfaire les opérateurs.

Valeurs en hausse

Alstom est en tête du CAC 40 sur un bond de 5,3% à 36,85 euros. La valeur est dopée par un relèvement de recommandation de Morgan Stanley.

Même sort pour Saint-Gobain (+3,1% à 38,77 euros) qui profite pour sa part d'une note positive de HSBC.

Les financières participent au rebond du marché. Crédit Agricole prend 2,4%, BNP Paribas 1,5%, Société Générale 2,6% et Natixis 0,6%.

Les gains sont beaucoup plus limités pour ArcelorMittal (+0,2% à 26,60 euros). Le groupe d'acier a annoncé qu'il prolongeait jusqu'au 21 janvier son offre sur Baffinland Iron Mines, au prix de 1,40 dollar canadien par action. La valeur bénéficie peu des résultats publiés la veille par Alcoa.

Valeurs en baisse

Lanterne rouge du CAC 40, Publicis subit des prises de bénéfices et lâche 1,2% à 36,94 euros.

EDF cède 1,1% à 30,49 euros. Le PDG de l'électricien Henri Proglio devrait rencontrer ce mardi la direction du polonais Enea. Le groupe français doit en prendre le contrôle.

Hors CAC 40

Air France-KLM évolue autour de l'équilibre (-0,2% à 14,65 euros) alors que la compagnie aérienne a annoncé lundi soir l'arrivée prochaine de la compagnie Saudi Arabian Airlines au sein de l'alliance commerciale SkyTeam, ce qui lui permettra de renforcer sa présence au Moyen-Orient.

Foncière des Régions grimpe de 3,7% à 74,49 euros grâce à une recommandation positive de RBS sur le secteur des foncières européennes.

A l'inverse, Bureau Veritas décroche de 2% à 55,04 euros, pénalisé par par abaissement de recommandation d'UBS. La banque a déclassé le titre de "neutre" à "vendre".

Gemalto décolle de 4,7% à 32,83 euros après l'annonce d'un contrat au Brésil.

Devises et pétrole

Sur le marché des changes, 1 euro vaut 1,2948 dollar.

Les cours du brut sont en légère baisse. Le baril de WTI s'échange contre 89,34 dollars et le baril de Brent de la Mer du Nord contre 95,53 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :