Gameloft ne dévoile pas ses perspectives, le titre chute

 |   |  315  mots
Copyright Reuters
Gameloft, le spécialiste des jeux sur mobiles, a annoncé un chiffre d'affaires 2010 en progression de 16 %. Dans le haut de la fourchette des prévisions des analystes, ce chiffre d'affaires n'a pas été assorti de perspectives chiffrées. Les investisseurs ont pris leurs bénéfices.

Sur l?ensemble de l?exercice 2010, le chiffre d?affaires consolidé atteint 141 millions d'euros, en hausse de 16%. A taux de change constant la croissance de l'activité atteint 13%.

Mais, dans le haut de la fourchette des prévisions, ces chiffres étaient déjà anticipés. Par ailleurs, si le groupe a confirmé ses objectifs de progression de la rentabilité pour 2010, il ne les a pas chiffrés. Ce mutisme a servi de prétexte pour des prises de bénéfices sur un titre qui se paye 35 fois ses bénéfices estimés 2010. A la clôture, le titre chutait de 4,43% à 4,75 euros.

La croissance du groupe s?est très fortement accélérée lors du quatrième trimestre de l?exercice 2010. Le chiffre d?affaires consolidé sur le période est en effet en hausse de 25% et s?établit à un montant de record de 39,7 millions d'euros. L?Europe a représenté 36% de ce chiffre d?affaires, l?Amérique du Nord 29% et le reste du monde 35%. "L?activité continue d?être portée par le dynamisme des pays émergents et par le succès massif rencontré par Gameloft sur les téléphones de dernière génération, dits Smartphones", indique le groupe qui se félicite de s'être imposé comme l'un des tous premiers éditeurs de jeux sur l?iPhone et l?iPad d?Apple et a vu son chiffre d?affaires sur l?AppStore progresser de 63% en 2010.

Dans ses perspectives, la société confirme son objectif de croissance de la rentabilité en 2010 et anticipe un exercice 2011 à nouveau en croissance, tant au niveau de son chiffre d?affaires que de sa rentabilité. A plus long terme, Gameloft se dit "idéalement positionné pour bénéficier de l?émergence rapide de la distribution numérique, plébiscitée par les consommateurs, et le futur de l'industrie du jeu vidéo".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :