Le marché s'enflamme pour certaines "smid cap"

 |   |  289  mots
Copyright Reuters
EuroDisney, Archos, Atari ... Les petites valeurs battent des records en Bourse. Et des parts importantes de leur capital changent de main.

Plus un jour ne se passe sans qu'une petite ou moyenne valeur défit la chronique boursière. Le phénomène a commencé à émerger avec Euro Disney il y a quinze jours. A la suite de la publication de son chiffre d'affaires trimestriel, le titre s'était brusquement envolé de 17 % sur une séance. Tendance qui s'était accentuée le lendemain avec un gain supplémentaire de 24 % à la suite de la publication de bons résultats trimestriels de la part du groupe Walt Disney. Depuis, la fièvre acheteuse n'a pas quitté le titre. Celui-ci qui s'est encore envolé en séance jusqu'à 16 % mercredi, enregistre désormais plus de 110 % de hausse depuis le début de l'année, soit la plus forte hausse du SRD.

Cette fièvre tend d'ailleurs à être contagieuse si l'on regarde les cours de Bourse d'autres "Smid Cap" à l'image d'Archos qui s'est adjugé 34 % jeudi (et jusqu'à 47 % en séance). En tout c'est 30 % du capital qui a changé de main en une seule séance. Là encore la valeur se place bien au palmarès des plus fortes hausses du SRD depuis le début de l'année puisque le titre se place juste derrière Euro disney avec un gain de plus de 90 % !

Dans la même veine c'est Atari qui est bien orienté depuis deux jours. Le titre s'est apprécié de 11,22 % jeudi et poursuit sur une tendance haussière aujourd'hui avec un gain de 2,97 %.

Alors qu'aucune explication apparente vient étayer cette embrasement pour ces valeurs, certains évoquent un mouvement plus général concernant les valeurs du SRD, un analyste citant à l'agence Reuters l'exemple de Partouche qui s'apprécie également de près de 50 % depuis le début de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/02/2011 à 10:26 :
"Défraie" la chronique boursière, pas "défie"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :