La Bourse de Paris repart de l'avant

 |   |  550  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le CAC 40 a poursuivi son rebond entamé vendredi et renoué avec les 4.100 points. L'accalmie sur les cours du pétrole a rassuré malgré les incertitudes géopolitiques qui demeurent.

Joli retournement de tendance à la Bourse de Paris. Après une matinée très mitigée, le CAC 40 est nettement reparti de l'avant, confirmant son rebond entamé vendredi.  A la clôture, l'indice a renoué avec le seuil des 4.100 points et progresse de 0,98% à 4.110,35 points.

Dans un contexte toujours perturbé par les tensions dans le monde arabe, l'accalmie sur l'envolée des cours du pétrole a permis d'apaiser les craintes des investisseurs. La tendance haussière sur le marché parisien a aussi été soutenue par l?évolution positive des places américaines à Wall Street et par la progression des secteurs énergétique et bancaire, à forte pondération au sein du CAC 40.

Les statistiques macroéconomiques du jour ont été reléguées au second plan. Aux Etats-Unis, la consommation des ménages a été moins forte que prévu en janvier malgré une forte hausse des revenus des Américains. En revanche, la hausse de l'activité économique dans la région de Chicago s'est encore accélérée en février et l'inflation est restée stable en janvier.

Valeurs en hausse

Renault signe la plus forte hausse du CAC 40 (+3,41% à 44,41 euros). Le constructeur a approfondi son alliance avec l'allemand Daimler. Les deux groupes ont conclu un nouvel accord prévoyant que le constructeur français développe des moteurs électriques pour les gammes Smart et Twingo tandis que le groupe allemand fournira les batteries.

Le retournement du secteur bancaire en fin de matinée a participé au rebond du marché parisien. Société Générale grimpe de 2,85% à 50,95 euros, BNP Paribas reprend 1,2% à 56,58 euros, Crédit Agricole 0,51% à 12,72 euros et Natixis 0,96% à 4,31 euros.

Victime de lourdes prises de bénéfices la semaine dernière, Alcatel-Lucent regagne des couleurs. Le titre avance de 2,25% à 3,58 euros.

Le secteur énergétique a profité de la fermeté des cours du pétrole et soutenu la dynamique haussière de la cote. EDF (+1,9% à 32,45 euros) a en plus été dopé par des spéculations autour d'un rachat avec A2A de l'italien Edison. GDF Suez prend 1,07% à 29,37 euros, Total gagne 1,44% à 44,41 euros, Vallourec 1,24% à 75,07 euros et Technip 0,83% à 71,54 euros.

Valeurs en baisse

Seules quatres valeurs de la cote terminent dans le rouge. PPR lâche 0,95%, Lafarge 0,5%, L'Oréal 0,19% et Essilor 0,14%.

Hors CAC 40

CFAO bondit de 2,68% à 26,80 euros après l'annonce de ses résultats annuels. L'ancienne filiale de PPR a dévoilé au titre de 2010 un résultat net en hausse de 11%, à 100,2 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en progression de 3,6%.

La publication d'Eurofins a également été très bien accueillie (+8,02% à 59,70 euros). Le groupe de services d'analyse a enregistré en 2010 un bénéfice de 23,4 millions d'euros et a vu ses ventes progresser de 6,3%. Surtout, la direction se veut confiante et a réaffirmé ses objectifs à moyen terme.

Teleperformance a renversé la vapeur. Après avoir été sanctionné dans la matinée, le titre progresse à la clôture de 1,44% à 27,52 euros. Le groupe de centre d'appels a annoncé une baisse de ses résultats 2010 en raison de charges liées à une restructuration qui se traduit par des suppressions d'emplois en France.

Devises et pétrole

Les cours du pétrole restent sous pression. Le baril de WTI évolue à 97,54 dollars tandis que le baril de Brent de la Mer du Nord s'échange à plus de 112 dollars.

Sur le marché des changes, 1 euro vaut 1,3791 dollar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :