Haulotte Group sanctionné

 |   |  403  mots
Copyright Reuters
La publication des résultats d'Haulotte a déçu. Si le redressement se dessine, le résultat net est toujours déficitaire malgré la hausse de 24 % du chiffre d'affaires. Le titre a été sanctionné.

Haulotte, le leader européen des matériels d'élévation de personnes et de charges a fait état d'une perte nette de 42,2 millions d'euros pour 2010, après un déficit de 55,7 millions l'année précédente, en raison notamment du coût élevé de son pôle d'unités de production et du maintien à un niveau élevé des provisions clients.

Après l'annnce,le 16 février, d'une hausse de 24 % de son chiffre d'affaires, le marché a été déçu par cette annonce. L'action chute lourdement.  A la clôture, la chute était de 6,70% à 13,23 euros (après un repli de 10,6 % à 12,67 euros dans les premiers échanges) dans des volumes représentant près du double de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, la plus forte baisse de l'indice Mid & Small 190.

Le résultat opérationnel courant est en amélioration, mais reste dans le rouge. La perte est de 46,6 millions contre 55,7 millions un an plus tôt. Il a été impacté par le faible impact des volumes additionnels sur la marge brute, le coût élevé de la sous-activité des unités de production, le maintien à un niveau élevé des provisions clients, explique la société. Par contre,  l?apurement des stocks anciens qui a permis d?importantes reprises de provisions, l?évolution du prix des matières premières ainsi qu?une meilleure contribution des activités de location ont impacté favorablement la marge.. L?effort sur les frais fixes a été maintenu (-7% par rapport à 2009 à périmètre et change constant).

"On réagit sur des pertes plus importantes que prévu et un contexte de marché négatif", explique un analyste en référence au séisme au Japon qui pèse fortement sur les marchés financiers, en rappelant également que le titre a pris 12,5% depuis le début de l'année.

Malgré tout, il y a tout de même des éléments intéressants et encourageants dont la diminution de la dette nette de plus de 50 millions d'euros, la société veut tourner la page des pertes.

Pour 2011, si le groupe a annoncé qu'il ne proposerait pas de dividende au titre de 2010, le groupe confirme sa guidance d?une croissance du Chiffre d'affaires du même ordre que 2010 (+24%) et précise qu?il devrait atteindre l?équilibre opérationnel. en outre, la tenue des marges figurant parmi les priorités de la société.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :