Grâce au rebond du pétrole, Wall Street met fin à trois séances de baisse

 |   |  485  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
A près avoir ouvert sur une note hésitante, Wall Street s'inscrit en hausse malgré une statistique décevante. Le rebond du pétrole porte les valeurs liées à l'énergie.

A la mi-séance de ce mercredi, Wall Street s'inscrit en hausse malgré la baisse plus forte que prévu des commandes de biens durables, interprétée par les marchés comme un nouveau signe du ralentissement de l'économie américaine. Vers 19h00, l'indice Dow  Jones avançait de 0,32% à 12.395,34 points, le Standard &  Poor's 500 de 0,34% à 1.320,81 points, et le Nasdaq Composite de 0,59 % à 2762,44 points.

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont baissé plus que prévu en avril, enregistrant leur plus fort recul en six mois après la hausse de mars, montrent les statistiques officielles publiées mercredi. Considérées comme un indicateur avancé de l'activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis, ces commandes se sont inscrites en baisse de 3,6 % au mois d'avril après un bond de 4,4% (révisé de +4,1%) en mars. Les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un recul de 2,2%. Hors transports, elles ressortent en baisse de 1,5% alors que le consensus tablait sur une progression de 0,5% après la hausse de 2,5% en mars. Hors commandes de défense, elles affichent une baisse de 3,6% contre -0,4% attendu par les analystes et après un bond de 4,1% le mois précédent.

Mais le retour des cours du WTI au dessus des 100 dollars permet au secteur des valeurs liées à l'énergie, tel que Exxon (+1,30%) ou Occidental Petroleum (+1,19%), de soutenir la tendance et à Wall Street de mette, pour l'heure un terme à 3 séances consécutives de baisse.

Sur le front des valeurs, AIG chute de 4,96 %. Le Trésor américain et AIG ont cédé mardi 300 millions d'actions AIG à 29 dollars pièce, un prix qui affiche une légère décote par rapport au cours de clôture (29,46 dollars) et ressort juste au-dessus du prix moyen de 28,73 dollars nécessaire pour que l'Etat rentre dans ses frais. Avant l'ouverture, le titre perdait 2,6% à 28,69 dollars.

Applied Materiels (+0,33 %) est stable. Le marché ne semble pas sanctionner l'annonce de prévisions décevantes pour le chiffre d'affaires du trimestre en cours. Le groupe justifie ces prévisions par un climat économique difficile et les conséquences du séisme survenu mars au Japon.

Take-Two Interactive Software progresse de 2,61 % après avoir fait état d'une perte trimestrielle moins importante qu'anticipé. Alors que Wall Street attendait un déficit de 39 cents par action, il est ressorti à 27 cents par titre pour le quatrième trimestre fiscal clos fin mars et de 18 cents en base ajustée. Le chiffre d'affaires a reculé de 22% à 182,3 millions de dollars. Take-Two a annoncé avoir renouvelé le contrat de membres de la société Rockstar Games qui a développé pour le groupe les jeux à succès "Grand Theft Auto" et "Red Dead Redemption".

Sunpower (-1,05 %) chute après le prolongement de l'OPA amicale de Total sur 60% des actions de la société américaine spécialisée dans l'énergie solaire. La date d'expiration est reportée du 31 mai au 14 juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :