Club Méditerranée apporte du soleil aux investisseurs

 |   |  399  mots
Copyright Reuters
Le groupe de tourisme a signé un solide premier semestre, tandis que les réservations pour l'été sont en hausse. Le marché applaudit.

Club Méditerranée a publié ce jeudi des résultats financiers en nette progression au premier semestre de son exercice 2010-2011 clos fin avril en dépit de l'impact des soulèvements populaires survenus au Proche-Orient et du séisme au Japon, ce qui dope le cours du titre en Bourse.

A la clôture, le titre bondit de 5,11% à 16,13 euros, enregistrant ainsi la meilleure performance du SBF 120, en hausse de 1,02%.

Dans un communiqué, le groupe de loisirs fait état d'une hausse de 5,4% de ses réservations pour l'été en cumulé à la date du 4 juin malgré un recul de 6,8% sur ces quatre dernières semaines. Cette baisse atteint notamment 9% sur l'Asie, plombée par le Japon qui continue de souffrir de l'impact du tremblement de terre du 11 mars et de la fermeture du village de Sahoro cet été. L'Europe affiche quant à elle un recul de 9,1% sur le mois écoulé, toujours pénalisée par les événements au Maghreb.

"Le ralentissement des réservations sur l'été est significatif mais elles restent en hausse, ce qui constitue un soulagement clé à nos yeux", explique Oddo securities, qui a relevé sa recommandation sur la valeur à neutre contre alléger."Malgré un 'newsflow' probablement difficile sur les six prochains mois et alors que la saison d'été est plus concurrentielle et 'challenging', le regain de 'pricing power' du groupe crédibilise la poursuite de la restructuration et renforce les espoirs d'effets de levier significatifs", ajoute l'intermédiaire.

Le PDG Henri Giscard d'Estaing se montre d'ailleurs confiant, évoquant notamment l'aptitude du groupe à "adapter ses capacités", qui seront diminuées de 0,8% pour l'été 2011. "L'avance prise sur l'hiver pourrait (...) permettre de compenser les effets défavorables sur l'été des événements connus à ce jour", estime-t-il.

Club Med a dégagé un bénéfice net de 10 millions d'euros au titre du premier semestre de son exercice, qui court de novembre à avril, contre trois millions lors de la période correspondante l'an dernier. Son résultat opérationnel s'est établi à 26 millions d'euros contre 18 millions lors de la même période de l'exercice précédent et celui des villages a progressé de 67% pour s'établir à 47 millions. Au premier semestre, le free cash-flow du groupe était de 30 millions d'euros contre 21 millions un an plus tôt tandis que la dette nette de l'entreprise a été ramenée à 169 millions contre 197 millions à fin octobre 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/06/2011 à 13:26 :
Beaucoup de personnes preferent les "usines a touristes" moi je prefere les TOURS Opérateurs - c'est leur choix -

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :