Wall Street reste prudente dans l'attente du résultat du sommet européen

 |   |  470  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les places américaines ne trouvent de véritable tendance ce jeudi, malgré les résultats nettement supérieurs aux attentes de Morgan Stanley.

Wall Street évolue autour de l'équilibre ce jeudi, alors que se déroule un sommet crucial en Europe sur la dette souveraine en Europe. Les résultats nettement supérieurs aux attentes de Morgan Stanley profite aux valeurs financières. Mais la progression des demandes d'allocation chômage joue en sens inverse.

Peu après l'ouverture, le Dow Jones progressait de 0,22% à 12.600 points, le S&P prenait 0,37%à 1.331 points mais le Nasdaq perdait 0,20% à 2.809 points.

Sur le front des statistiques, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté la semaine dernière, avec 418.000 dossiers déposés. Les économistes attendaient en moyenne 410.000 demandes d'allocations. En revanche, la moyenne mobile sur quatre semaines et le nombre de chômeurs indemnisés ont reculé.

Du côté des valeurs, Morgan Stanley grimpe de 5,80% à 22,98 dollars. La deuxième banque d'affaires américaine a fait nettement mieux que prévu au deuxième trimestre. Sa perte nette de 558 millions de dollars est moins importante que redouté. Elle représente 38 cents par action, là où les investisseurs misaient sur un déficit de 62 cents. Surtout, son produit net bancaire a progressé de 17%, à 9,3 milliards de dollars. Les marchés n'escomptaient que 8 milliards.

Intel recule de 2,78% à 22,35 dollars. Le fabricant mondial de semi-conducteurs a pourtant fait état de résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre, avec un bénéfice net de 3 milliards de dollars. Par action et hors exceptionnels, cela représente 59 cents là où les analystes misaient sur 51 cents. Son chiffre d'affaires a atteint un niveau record, à 13 milliards de dollars. C'est également mieux que le consensus (12,8 milliards).

AT&T gagne 0,79% à 30,47 dollars. Le deuxième opérateur américain en téléphonie mobile a publié un bénéfice net de 3,6 milliards de dollars au deuxième trimestre, ce qui représente, hors exceptionnels, 60 cents par action. Ses revenus ont légèrement progressé sur la période pour s'élever à 31,5 milliards de dollars. Ces performances sont conformes aux attentes des opérateurs.

Toujours au chapitre des résultats, eBay a dégagé 283 millions de dollars de profits entre avril et juin. En excluant les frais liés à l'acquisition de GSI Commerce, ces profits s'élèvent à 48 cents par action, soit deux cents de mieux que prévu. Le chiffre d'affaires, grâce à la croissance soutenue de sa filiale de paiement en ligne, PayPal, a touché 2,8 milliards de dollars, contre 2,6 milliards attendus. Le titre gagne 1,69% à 33,73 dollars.

Enfin, PepsiCo cède 2,95% à 66,47 dollars. Le groupe alimentaire a enregistré un bénéfice net de 1,9 milliard de dollars au deuxième trimestre, en ligne avec le consensus des investisseurs. Ses ventes ont en revanche légèrement dépassé les attentes, à 16,8 milliards de dollars. Mais la société est sanctionnée par les marchés pour avoir abaissé sa prévision de bénéfice annuel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :