La Bourse de Tokyo clôture sur une très modeste hausse

 |   |  298  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Bourse de Tokyo a terminé la séance de ce mercredi quasiment inchangée, en hausse de 0,07%, après avoir pourtant progressé en début de journée sous l'influence des places occidentales en forte hausse la veille.

La Bourse de Tokyo a fini en hausse très modeste ce mercredi, accroissant à peine ses copieux gains de la veille, mais les investisseurs sont devenus très circonspects quant à la volonté des Européens de juguler la crise de la dette.

De surcroît, la Bourse ne disposait plus du soutien d'achats liés à des dividendes qui avaient permis au Nikkei de gagner près de 3% mardi. Mardi était pour les investisseurs le dernier jour pour acheter des actions nippones et percevoir leur dividende pour le premier semestre de l'exercice fiscal.

Enfin, le volume d'affaires a été faible, ce qui laisse penser que les investisseurs préfèrent rester sur la touche que chasser la bonne affaire.

"La moitié à peu près des actions du Tokyo Stock Exchange étaient ex-dividende aujourd'hui, il y a donc eu des ventes liées à cela, sans parler de l'incertitude sur l'évolution de la situation en Europe ; cela rend les acheteurs prudents et limite le potentiel haussier", commente Yutaka Miura (Mizuho Securities).

L'indice Nikkei a gagné 5,70 points (0,07%) à 8.615,65. Le Topix, plus large, affiche une gain plus convaincant, de 5,52 points (0,74%) à 754,07.

Aux valeurs, Japan Tobacco, le troisième cigarettier mondial, a été un temps très recherché, l'Etat ayant annoncé qu'il pourrait céder sa participation de 50%. L'action a atteint un pic de trois ans avant de rétrograder et d'inscrire en clôture une baisse de 2,86% à 356.500 yens.

Tokyo Electric Power (Tepco) a bondi de 8,23%. Le journal Yomiuri écrit que le gouvernement conseillera à l'opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima de supprimer 14% environ de ses effectifs réguliers, soit 7.400 emplois, pour participer aux réparations qui ont suivi la catastrophe du 11 mars dernier.

Le plan de restructuration de Tepco doit être dévoilé le 3 octobre, ajoute le journal, sans citer de source.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :