Wall Street débute la semaine sur une forte hausse

 |   |  337  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les places américaines ont nettement clôturé dans le vert ce lundi, à la veille du coup d'envoi de la saison de résultats du troisième trimestre.

Wall Street a débuté la semaine en hausse sur une forte hausse, encouragée par la volonté franco-allemande de mettre rapidement en place un plan de sauvetage de la zone-euro, qui passera notamment par une recapitalisation des banques européennes. Les marchés américains attendent en outre les minutes de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, ainsi que le lancement mardi soir de la saison de résultats du troisième trimestre.

A la clôture, le Dow Jones gagne ainsi 2,97% à 11.433 points, le S&P 500 bondit de 3,41% à 1.195 points et le Nasdaq grimpe de 3,50% à 2.566 points. A noter que les marchés obligataires étaient fermés ce lundi, pour cause de "Columbus Day".

Du côté des valeurs, Netflix abandonne 4,77% à 111,62 dollars après avoir annoncé l'abandon de son projet de réorganisation. Le groupe renonce ainsi à séparer son activité de streaming vidéo et de son activité de location de DVD par courrier, projet qui avait rencontré l'hostilité de ses abonnés. Depuis son plus haut niveau historique atteint début juillet, le titre Netflix a chuté de près de 60%.

Apple progresse de 5,14% à 388,81 dollars. Le groupe à la pomme  a indiqué que les précommandes pour l'iPhone 4S, la nouvelle version de son smartphone à succès, avaient dépassé le million lors de la première journée. Cela représente 60% de plus que le précédent record. AT&T (+2,57% à 29,17 dollars) a annoncé avoir engrangé 200.000 réservations en douze heures. En revanche, Sprint, qui commercialisera l'iPhone pour la première fois, chute de 7,88% à 2,22 dollars en raison d'abaissements de recommandation.

Enfin, Yahoo s'adjuge 2,39% à 15,84 dollars. Selon des sources citées par l'agence Reuters, Jerry Yang serait en discussions avancées avec des fonds d'investissements pour racheter le portail Internet qu'il a co-fondé et dont la PDG, Carol Bartz, a été remerciée le mois dernier. Cette opération, qui valoriserait le groupe à environ 20 milliards de dollars, aboutirait alors à un retrait de la cote.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :