Wall Street repart dans le rouge

 |   |  300  mots
Copyright Reuters
Les places américaines ont terminé en baisse ce vendredi, inquiètes des développements de la crise en zone euro et des statistiques sur l'emploi aux Etats-Unis mitigées.

Pour la première fois depuis septembre, Wall Street a accusé cette semaine un repli hebdomadaire. Ce vendredi, les marchés sont repartis à la baisse. A la clôture, le Dow Jones perd 0,51% à 11.983 points, le S&P 500 recule de 0,63% à 1.253 points et le Nasdaq abandonne 0,44% à 2.686 points.

Soulagés la veille par la perspective d'un abandon du référendum grec, les investisseurs restent néanmoins encore suspendus à l'évolution de la crise politique à Athènes et au sommet du G20. Des déclarations de la chancelière allemande Angela Merkel, selon lesquelles quasiment aucun pays du G20 ne s'était engagé pour l'instant à participer à l'extension du Fonds européen de stabilité financière (FESF), ont ravivé les inquiétudes.

Par ailleurs, l'enthousiasme des marchés de la veille a été douché par des chiffres de l'emploi en demi-teinte aux Etats-Unis. L'économie américaine a créé 80.000 emplois de plus qu'elle n'en a détruit en octobre, un chiffre deux fois moins élevé qu'en septembre et légèrement inférieur aux espérances des économistes. Mais le taux de chômage a en revanche baissé de façon inattendue à 9%.

Sur le front des valeurs, Groupon grimpe de 30,5% pour sa première journée de cotation sur le Nasdaq. Le site d'achats groupés a levé 700 millions de dollars, en ouvrant son capital à hauteur de 5,5%.

AIG chute de 2,9% après avoir annoncé une perte de plus de quatre milliards de dollars au troisième trimestre, notamment en raison d'une baisse de 2,3 milliards de dollars de la juste valeur (fair value) de sa participation de 33% dans l'assureur asiatique AIA .

Bank of America dégringole également de 6,1%. La banque a annoncé qu'elle songeait à émettre des actions ordinaires échangeables notamment contre des actions préférentielles, décision censée augmenter son capital Tier 1.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :