Pas d'amélioration pour Accor, la Bourse a anticipé

 |   |  274  mots
Le groupe d'hôtellerie et de services voit son chiffre d'affaires reculer de 8,4% entre juillet et septembre dans le sillage des précédents trimestres. Le titre a signé avant cette annonce la plus forte baisse du CAC 40.

L'activité d'Accor au troisième trimestre, annoncée après la clôture de la Bourse, est restée en berne. Le chiffre d'affaires du groupe hôtelier et de services recule de 8,4% sur la période, à 1,85 milliard d'euros après une baisse de 9% au deuxième trimestre et de 9,6% au premier.

Sur l'ensemble des neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires ressort donc en baisse de 8,9% à 5,26 milliards d'euros, en ligne avec les attentes des analystes.

Dans le détail de l'activité, la branche hôtellerie affiche des revenus de 3,9 milliards d'euros en baisse de 9,9% (en variation publiée). Le groupe précise ne prévoir aucune amélioration majeure de l'activité au second semestre.

Pour leur part, les services prépayés limitent la casse. Le chiffre d'affaires de la division ne recule que de 0,8% (+3,6% en données comparables) à 687 millions d'euros.

Voilà qui va venir conforter le groupe dans sa volonté de scinder ses deux grands métiers. Lors de la publication de ses résultats du premier semestre fin août, Accor avait en effet annoncé mettre le projet à l'étude.

Pour les prévisions, le groupe confirme son objectif de l'objectif de résultat avant impôt et éléments non récurrents pour l'année 2009 entre 400 et 450 millions d'euros. Lors d'une conférence téléphonique, le directeur général délgué, Jacques Stern, a précisé par ailleurs que le groupe restait "très prudent" pour 2010 et qu'il ne s'attendait pas à un "rebond" sur la première partie de l'année à venir.

Le titre a signé ce jeudi la plus forte baisse du CAC 40 : -3,46% à 36,50 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :