La Bourse de Paris signe un nouveau plus haut annuel

 |   |  399  mots
La Bourse de Paris termine une séance sans tendance. A la clôture, les marchés sont stables. Le CAC progresse d'un tout petit 0,03%, à 3.884 points, son nouveau record annuel.

Dexia a fait la course en tête toute la journée sur le CAC et clôture sur un bond de 6,21% à 6,64 euros. Selon des informations de la Tribune, BNP Paribas pourrait racheter Dexia Epargne Action pour 100 millions d'euros.

BNP Paribas, de son côté, progresse de 0,46% à 56,21 euros.

Le reste du secteur bancaire évolue en ordre dispersé après les performances trimestrielles contrastées de Goldmans Sachs et de Citigroup aux Etats-Unis. Société Générale est stable, prenant 0,06% à 48,11 euros, Crédit Agricole recule de 0,6% à 14,94 euros et Natixis de 0,98% à 4,04 euros sur le SBF 120. 

Pernod Ricard enregistre un gain de 1,56% à 54,55 euros. Sur le SBF 120, son concurrent, Remy Cointreau bondit de 8,52% à 34,40 euros. Les résultats du groupe de spiritueux font état d'un redémarrage de l'activité. Le titre bénéficie également d'une hausse de recommandation d'Oddo. 

Le baril de pétrole frôle les 76 dollars et cela fait du bien à Vallourec qui prend 0,86% à 122,55 euros. En revanche, Total, première capitalisation du CAC, n'a pas suivi le mouvement et recule de 0,13% à 41,86 euros. 

Les spécialistes des matériaux de construction avancent encore ce jeudi. Lafarge gagne 1,18% à 65,37 euros et Saint Gobain 1,64% à 39,61 euros. Michelin réalise une belle séance et s'adjuge 3% à 56,90 euros. 

LVMH fait l'objet d'un arbitrage en sa faveur par rapport à son concurrent PPR. Le géant du luxe avance de 0,91% à 73,36 euros tandis que PPR recule de 0,81% à 85,95 euros. 

Sur le SBF 120, Carbone Lorraine gagne 4,32% à 27,80 euros. Son augmentation de capital a été sursouscrite. 

Du côté des baisses, Accor subit le plus fort repli du CAC ce jeudi, de 3,46% à 36,50 euros. Le groupe hôtelier a publié après la clôture un chiffre d'affaires sur neuf mois en ligne avec les prévisions des analystes. 

Alcatel-Lucent perd 2,25% à 3,21 euros sur des prises de bénéfices, tout comme STMicroelectronics, qui baisse de 1,87% à 6,70 euros. 

Vivendi perd 1,8% à 20,24 euros. Selon Bloomberg, le français va enchérir sur l'offre de rachat du brésilien GVT par Telefonica. 

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les marchés pétroliers et les devises. Les cours du brut montent toujours après la publications de stocks américains moins élevés que prévu cette semaine. Le baril de WTI américain s'échange contre 75,94 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 73,67 dollars. Côté devises, l'euro monte à 1,4945 dollar, son plus haut niveau depuis plus d'un an. 

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :