La Bourse de Paris stable après le chômage américain

 |   |  379  mots
Les marchés parisiens terminent la semaine à l'équilibre après une séance en dents de scie, marquée par la publication des chiffres de l'emploi américain en début d'après-midi. A la clôture, le CAC recule d'à peine 0,04% à 3.707 points. Sur la semaine, il prend 2,76%.

Lafarge a annoncé une chute de 38% de son bénéfice net sur les trois derniers mois. Sur les marchés, la valeur chute 3,74% à 55,82 euros et signe la plus forte baisse du CAC de la journée.Capgemini poursuit son repli entamé hier après la publication de résultats décevants. Le titre abandonne de 2,08% à 30,32 euros.

EDF recule de 3,19% à 37 euros. L'électricien a pris du retard dans ses opérations de maintenance de ses réacteurs nucléaires. Les marchés craignent également de nouveaux surcoûts pour son projet d'EPR de Flamanville. De plus, le broker Exane a abaissé ses perspectives de bénéfice annuel de 9% pour le groupe.

Malgré une légère progression de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, L'Oréal se replie de 1,71% à 70,08 euros et Lagardère cède 1,62% à 30,45 euros. Goldman Sachs l'a retiré de sa liste de valeurs européennes préférées et abaissé son conseil.

Du côté des hausses, Crédit Agricole est resté en tête de l'indice toute la séance et affiche un gain de 3,31% à 14,05 euros à la clôture. Le directeur général du groupe a déclaré sur France Inter ce matin que les résultats du troisième trimestre seront en hausse par rapport à ceux du deuxième.

Dans l'ensemble, le secteur bancaire termine la journée dans le vert. Dexia rebondit légèrement de 0,51%, BNP Paribas prend 1,49% après ses très bons résultats trimestriels publiés hier et Société Générale gagne 2,10%.

LVMH avance de 2,4% à 73,03 euros. Le groupe de luxe progresse en fait dans le sillage d'Hermès. Sur le SBF 120, ce dernier gagne en effet 2,05% à 98,80 euros après l'annonce d'une hausse de 4% de son chiffre d'affaires.

Mais c'est M6 qui signe la meilleure performance du SBF 120, grimpant de 6,6% à 18,50 euros. Le chiffre d'affaires trimestriel du groupe a progressé de plus de 9%. La chute des recettes publicitaires a fortement ralentit. Dans son sillage, TF1 prend 2,82% à 11,66 euros.

Sur les marchés pétroliers, Les cours du brut ont plongé en fin de séance. Le baril de WTI américain s'échange contre 77,83 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 75,75 dollars. Côté devises, l'euro vaut 1,4848 dollar.

(également disponible en vidéo).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :