Le régulateur boursier italien ose s'attaquer aux agences de notation

 |   |  238  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La Consob italienne a convoqué S&P et Moody's.

Le régulateur boursier italien, la Consob, a convoqué les agences de notation Standard & Poor's et Moody's, auxquelles il reproche d'avoir diffusé des communiqués négatifs sur les finances et les banques italiennes durant les heures d'ouverture des marchés, a indiqué vendredi une source au sein de la Consob.

S&P a été convoquée pour un entretien lundi au siège de la Consob à Milan, et Moody's plus tard dans la semaine, a indiqué la source.

"De toute évidence, les agences de notation font leur travail et il est tout à fait légitime qu'elles publient des rapports. Mais elles ne devraient pas le faire pendant les heures d'ouverture des marchés", a déclaré la source, qui souhaitait ne pas être identifiée. Vendredi matin, S&P avait publié un avis estimant que le plan d'austérité du gouvernement italien approuvé la veille n'éliminait pas les risques pesant sur la capacité de Rome à réduire son lourd endettement.

La semaine dernière, Moody's avait placé seize banques et deux institutions financières de la Péninsule en perspective négative, entraînant les valeurs de nombre d'entre elles à la baisse sur les marchés. Selon la source au sein de la Consob, le rapport de Standard & Poor's sur le budget a de plus semblé prématuré, ayant été diffusé avant la publication de la version finale du programme d'austérité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2011 à 20:44 :
On peut reprocher beaucoup de choses aux agences mais on doit reconnaître qu'elles font tremblés nos élus et autres artistes du chéquier toujours ouverts avec les conséquences qui peuvent devenir désastreuses. Les politqiuesgrecs ont magouillés pendant des décennies avec l'accord bien veuillant des autres pays de la zone Euro la France a égaleemnt dépensée sans compter et se truve aujourd'hui vaec un déficit important qu'elle comble par des demandes sur les marchés extérieurs. Si les agences n'existaient pas il faudrait les inventer avant que nos artistes politiques de la finance et de la magouille foute en l'air notre pays déjà bien malade. Après les sornettes de la campagne électorale de l'UMP et du PS la vérité sur la facture que les citoyens devront payés environ 20 milliards par an sera très salée il ne faut pas réver la campagne sera plus menteuse depuis que notre République existe.
a écrit le 04/07/2011 à 12:42 :
il y a la tentation de vouloir casser le thermomètre, mais "l'indépendance" des agences de notation ont déjà fait l'objet de rapports inquiétants en regard de la capacité de nuisance (je ne comprends rien à la relation entre avis par entreprises et résultats pourtant réels). Mettre les pieds dans le plat ne peut être que bénéfique puisque ça ne cachera pas les vrais problèmes de dette s'il y en a. Par ailleurs, la croissance est portée surtout par la confiance, étant donné le rabachage du pessimisme par tous ces oiseaux de mauvaise augure, y compris médiatique, on n'est pas prêt de refaire surface.
a écrit le 03/07/2011 à 17:06 :
Du grand n'importe quoi!!!!!!., les agences de notation internationales interviennent à la demande des pays qui veulent êtres audités ou des pays qui empruntent sous le couvert du FMI.
Alors quoi leur reprocher?.
Réponse de le 03/07/2011 à 22:31 :
Faux ! En tout cas pour les pays du G7 ! Mais c'est pas le problème : Vous ne voyez pas le risque de spéculation & autres délits d'initiés lorsque ce types de publications ont lieu PENDANT les heures d'ouverture des marchés ? C'est bien le problème !!!!!
a écrit le 03/07/2011 à 6:29 :
bien raison! notation à la tête du client? les financiers commence à nous gonfler!
a écrit le 03/07/2011 à 4:09 :
Bravo l'Italie ! L'empereur est nu alors demandons à ceux qui le surveillent de fermer les yeux...

C'est sûr que l'Italie et ses banques sont en pleine santé financière et que tout va bien dans le meilleur des mondes...
Réponse de le 04/07/2011 à 7:16 :
Ah bon parce qu'elle est la seule a etre nue ???? la Grande Bretagne, Les EU, La France sont tous habillés???
Oui les notations sont toujours faites a la tête du client, la GB et les EU sont triple A , ah ah ah quel mascarade ! ces deux pays doivent être triple B- vu a la cadence qu'ils font tourner la planche a billet !!!!
Mais C'est vrai tant que l'on parle de la Grèce du Portugal de l'Irlande de l'Espagne et maintenant de l'Italie on ne parle pas de la GB et des EU, c'est un peu l'arbre qui cache la Foret !
Mais bon jusque ici tout va bien !
Réponse de le 04/07/2011 à 7:25 :
C'est vrai que l'Italie est un pays laxiste, en trente ans de budget annuel elle a réussi à être à l'équilibre 15 fois ! c'est nettement moins bien qu'un certain pays noté AAA dont la dette s'élève a 1600 mld et qui a eu un pourcentage de ......0%
Alors si l'Italie est a poil, d'autres le sont déjà avant elle, et ont déjà vendu leur corps....
a écrit le 02/07/2011 à 21:33 :
L'italie serra t'elle le premier pays en envoyer chier les agences de notations qui ne servent à rien d'autre que les intéréts des banquiers & autres spéculateurs pourris ?
a écrit le 02/07/2011 à 21:32 :
Et que va-t-il faire après les avoir convoqué? Que peut-il faire? Absolument rien....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :