Les valeurs défensives reviennent sur le devant de la scène

 |   |  279  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Sur la semaine, seuls trois titres parviennent à s'afficher en territoire positif. Et il ne s'agit que de valeurs défensives : Vivendi, Essilor et Sanofi.

Alors qu'elles avaient peu joué leur rôle lors de la crise de 2008-2009, les valeurs défensives sont revenues, à l'occasion des dernières turbulences boursières sur le devant de la scène. En témoigne la séance du jour où, dans marché baissier, seuls les titres des groupes supposés les moins liés aux cycles économiques évoluent en hausse. Suez Environnement gagnait 1,89%, Vivendi 1,79% ou encore EDF 0,8%.

Le constat est encore plus flagrand au vu de l'évolution hebdomadaire de l'indice parisien. Alors que le CAC 40 s'apprête à clôturer la semaine en repli de près de 5%, trois valeurs surnagent : Vivendi (+1,16%), Essilor (+0,73%) et Sanofi (+0,2%). Mieux, le palmarès des 10 meilleures performances hebdomadaires est uniquement occupé par ces fameuses valeurs défensives.

Depuis l'été meurtrier sur les actions, l'arbitrage entre les titres défensifs et cycliques joue à plein. Les craintes liées à la crise des dettes souveraines en zone euro ont réduit à néant l'appétit pour le risque des investisseurs, qui s'ils se risquent encore aux actions, préfèrent se diriger vers des titres réputés plus résistants au risque de marché. Par ailleurs, la perspective d'une récession dans la zone euro impacte directement les actions les plus liées aux cycles économiques.

Pas étonnant de fait de ne retrouver sur la période du troisième trimestre que des valeurs défensives parmi les meilleures performances du CAC 40 (à l'exception d'EADS), telles qu'Essilor, Danone, Sanofi-Aventis, Air Liquide ou encore GDF Suez. Quand à l'inverse, les valeurs cycliques, financières et industrielles, trustent le bas du tableau, à l'instar de Société Générale, Arcelor Mittal, Crédit Agricole et Vallourec.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :