Wall Street minée par la croissance américaine

 |   |  300  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Les places américaines ont signé une cinquième séance consécutive de baisse, alors que le PIB des Etats-Unis au titre du troisième trimestre a été révisée à la baisse

La tendance baissière s'est poursuivi ce mardi à Wall Street. Après quatre séances consécutives de baisse, les marchés américains ont terminé dans le rouge, plombés par la révision surprise de la croissance américaine du troisième trimestre. Les blocages au Congrès américain sur les questions de la dette menacent en outre de se répercuter sur les allègements de charges sociales, qui pourraient ne pas être renouvelés. Cela pénaliserait alors l'économie l'année prochaine.

A la clôture, le Dow Jones recule de 0,46% à 11.494 points, le S&P 500 perd 0,41% à 1.188 points et le Nasdaq abandonne 0,07% à 2.521 points.

Sur le front des statistiques, la croissance du produit intérieur brut (PIB) a été revue en baisse au troisième trimestre par le département du Commerce. La deuxième estimation publiée ce mardi est en effet ressortie à 2%, soit 0,5 point de moins que la première estimation. Les économistes anticipaient une confirmation du chiffre initialement annoncé.

Du côté des valeurs, Hewlett-Packard recule de 0,78% à 26,65 dollars. Le premier fabricant mondial d'ordinateurs a fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel légèrement supérieur aux attentes lundi mais la prudence des perspectives 2012 laissent augurer d'une année difficile.

Netflix a annoncé lundi avoir levé 400 millions de dollars via la cession d'obligations convertibles à son bailleur de longue date Technology Crossover Ventures. Le titre de la société de location de vidéos, qui a perdu près des deux tiers de sa valeur depuis un pic en juillet, chute de 5,40% à 70,45 dollars.

Enfin, Lockheed Martin est stable à 74,47 dollars après avoir remporté un contrat auprès de l'armée de l'air américaine portant sur une version actualisée de son avion de combat F-22 Raptor et représentant potentiellement 7,4 milliards de dollars.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :