Les Bourses européennes tentent un rebond

 |   |  606  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Alors que la séance devrait rester calme en l'absence des investisseurs américains - ce jeudi est férié aux Etats-Unis pour cause de Thanksgiving - des indicateurs macroéconomiques allemands ont rassuré les investisseurs.

Après avoir aligné cinq séances consécutives de baisse renvoyant le CAC 40 de 3.064 à 2.822 points, la Bourse de Paris retrouve le chemin de la hausse. Vers 12h30, l'indice phare de la place parisienne progressait de 1,48 % à 2.864,10 points. Ailleurs en Europe, le FTSE londonien avançait de 0,31%, le Dax allemand gagnait 1,121%, l'Ibex madrilène s'appréciait de 1,37% et le FTSE Mib milanais s'octroyait 1,51%.

Un mouvement haussier qui demeure malgré tout fragile. Alors que la séance devrait une nouvelle fois se caractériser par un volume d'échanges anémique - les marchés américains seront fermés ce jeudi pour cause de Thanksgiving - le rebond s'effectue essentiellement à la faveur de rachats à bon compte.

Le marché reste dominé par la crise des dettes souveraines et sa propagation. La veille, les investisseurs ont été douchés par le faible succès rencontré par la dernière émission obligataire allemande. Ce jeudi, leur attention sera focalisée sur le mini-sommet qui réunira ce jour à Strasbourg Nicolas Sarkozy, Angela Merkel et Mario Monti. Au menu : l'examen des dispositions pour contrer la contagion et notamment le rôle de la BCE, pomme de discorde entre Paris et Berlin.

Quelques éléments positifs alimentent néanmoins le courant acheteur. Ainsi, l'annonce d'une croissance de 0,5 % de l'économie allemande, en données corrigées des variations saisonnières, au troisième trimestre par rapport au deuxième a été bien perçue des intervenants. En rythme annuel, la croissance est de 2,5%. Par ailleurs, les intervenants ont été agréablement surpris par la progression de l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne. Pour la première fois depuis quatre mois, l'indice a augmenté en novembre pour atteindre 106,6 points contre 106,4 points le mois précédent.

Des indicateurs qui interviennent après l'annonce, hier, du redressement surprise de l'indice PMI services en zone euro, militant pour une récession courte et de faible ampleur, selon Aurel BGC.

Sur le front des valeurs

Plus forte progression de l'indice parisien, Alcatel-Lucent rebondit après avoir  décroché de 15% en deux séances.

Vallourec grimpe de 6,58 %. Le titre bénéficie du relèvement de recommandation de Morgan Stanley. L'intermédiaire est désormais à l'achat contre une opinion " neutre " précédemment.

Profitant de l'accalmie sur les craintes relatives à la conjoncture économique en zone euro, les valeurs cycliques sont en forte hausse. Ainsi Peugeot prend 4,34 %, Renault 4,04%, Alstom (+3,62%) ou encore Saint Gobain 3,03%.

Les valeurs bancaires, fortement attaquées lors des dernières séances - l'indice Stoxx 600 des valeurs bancaires européennes a chuté de 13 % en 6 séances -, sont également à l'honneur. BNP Paribas prend 4,86%, Société Générale 3,65% et Crédit Agricole 2,51%.

A noter la poursuite de l'envolée de Dexia (+28,62%) dans l'espoir de progrès sur les modalités de mise en place de garanties publiques temporaires.

A contrario, les valeurs défensives sont logiquement délaissées après avoir bien résister au marasme des dernières séances. Lanterne rouge du CAC 40, Essilor International recule de 1,32%. Sanofi-Aventis laisse 0,4%, L'Oréal et Pernod Ricard évoluent à l'équilibre.

Hors CAC 40

Arkema grimpe encore de 10% après s'être déjà envolé la veille à la suite de l'annonce d'une cession d'actifs.

Belle journée également pour Trigano (+7,34%), dont les résultats annuels pour l'exercice 2010-2011 clos fin août sont salués.

Devise et Pétrole

La monnaie unique se reprend face au billet vert. A mi-séance, un euro s'échangeait contre 1,33386 dollar. Dans le même temps, les cours de l'or noir s'appréciaient. Ainsi, le Brent de la Mer du Nord s'adjugeait 0,76% à 107,67 dollars tandis que le WTI prenait 0,41% à 96,56 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :