Wall Street rattrapée par les difficultés européennes

 |   |  332  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les places américaines évoluent en baisse ce jeudi malgré de bonnes statistiques sur le front de l'emploi.

La crise de la dette européenne rattrape à nouveau Wall Street ce jeudi. Les marchés américains parviennent toutefois à limiter les dégâts, soutenus par les très bons chiffres de l'emploi dans le secteur privé. De bon augure avec les statistiques officielles du marché du travail publiées vendredi.

Peu après l'ouverture, le Dow Jones perdait ainsi 0,51% à 12.355 points, le S&P 500 reculait de 0,43% à 1.272 points et le Nasdaq cédait 0,05% à 2.647 points.

Sur le front des statistiques, le secteur privé américain a créé beaucoup d'emplois que prévu au mois de décembre. Selon les chiffres du cabinet ADP, les entreprises ont procédé à 325.000 embauches nettes, contre 185.000 attendues par les économistes. Par ailleurs, les demandes hebdomadaires d'allocation chômage ont de nouveau reculé la semaine dernière.

Du coté des valeurs, Barnes & Noble plonge de 29,74% à 9,52 dollars. Le premier libraire américain a expliqué ce jeudi réfléchir à la scission des activités entourant sa liseuse électronique Nook, qui a dernièrement été le principal moteur de sa croissance. Le groupe a par ailleurs abaissé ses prévisions de résultats. 

Monsanto gagne 3,19% à 74,99 dollars. Le fabricant de semences agricoles a fait état jeudi d'un bénéfice supérieur aux attentes au titre du premier trimestre de son exercice 2011-2012. Il a dégagé un bénéfice net de 126 millions de dollars, soit 23 cents par action alors que le consensus des analystes s'élevait à 16 cents.

Eli Lilly abandonne 2,24% à 39,80 dollars. Le groupe pharmaceutique a annoncé prévoir une baisse plus marquée que prévu de son bénéfice 2012, qui sera la première année pleine où le groupe n'a plus l'exclusivité sur le Zyprexa, traitement contre la schizophrénie.

Enfin, JCPenney et Kohl's reculent respectivement de 6,19% à 32,75 dollars et de 3,78% à 45,57 dollars. Les deux distributeurs américains ont publié des chiffresde ventes décevants pour le mois de décembre. Et leurs estimations de résultats pour le quatrième trimstre sont inférieures aux attentes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :