Wall Street débute sa semaine en hausse

 |   |  368  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Les places américaines ont notamment profité d'une émission obligataire réussie en Espagne et d'une très bonne statistique macro-économique aux Etats-Unis.

Fermée lundi, Wall Street a entamé la semaine dans le vert. Les marchés américains ont notamment profité d'une très bonne statistique macro-économique aux Etats-Unis. L'émission obligataire réussie en Espagne a également soulagé les investisseurs, alors que Standard & Poor's a décidé lundi de dégrader d'un cran (de AAA à AA+) le Fonds européen de stabilité financière (FESF). 

A la clôture, le Dow Jones gagne ainsi 0,48% à 12.482 points, le S&P 500 progresse de 0,36% à 1.294 points et le Nasdaq prend 0,64% à 2.728 points.

Sur le front des statistiques, la croissance manufacturière dans l'Etat de New York s'est accélérée en janvier, pour atteindre son niveau le plus élevé en neuf mois dans un contexte de progression à la fois des commandes et de l'emploi. L'indice dit " Empire State" de la Fed de New York est ressorti à 13,48 points contre 8,19 points en décembre et un consensus le donnant à 11 points.

Du côté des valeurs, Citigroup plonge de 8,21% à 28,22 dollars. La troisième banque américaine a vu son bénéfice net reculer de 11% sur la période, à 1,16 milliard de dollars. Cela représente 38 cents par action, nettement moins que le consensus des analystes, qui s'élevait à 49 cents.Le produit net bancaire, l'équivalent du chiffre d'affaires pour les banques, affiche un repli de 12%, à 17,2 milliards de dollars. C'est également inférieur aux attentes (18,5 milliards).

En revanche, Wells Fargo s'adjuge 0,73% à 29,83 dollars. La banque californienne continue d'enregistrer d'excellentes performances financières. Elle a réalisé un bénéfice net de 3,9 milliards de dollars au quatrième trimestre, soit 20% de plus que l'année précédente. Cette performance est en ligne avec les prévisions des marchés. Son produit net bancaire a reculé de 4%, à 20,6 milliards, mais il est également meilleur que prévu (20,1 milliards).

Enfin, Take Two progresse de 2,21% à 14,82 dollars. L'éditeur de jeux vidéo anticipe pourtant une perte sur son exercice fiscal en cours après avoir dû repousser d'environ deux mois la sortie de l'un de ses titres. La société s'attend à ce que ce report pénalise son chiffre d'affaires de 210 à 230 millions de dollars et son bénéfice net par action de 60 à 70 cents pour l'exercice en cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :