Ce qu'il faut savoir avant l'ouverture des marchés

 |   |  449  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les intervenants anticipent une ouverture stable des Bourses européennes, les investisseurs jouant la carte de la prudence en cette journée chargée en termes de résultats et avant la publication aux Etats-Unis des chiffres des inscriptions au chômage.

Tokyo a terminé en légère hausse, soutenue par l'affaiblissement du yen et l'attrait du risque. L'indécision se retrouve sur le marché des changes avec un euro stable contre le dollar. Par ailleurs, les perspectives économiques de la Grèce nourrissent les inquiétudes malgré l'accord sur le deuxième plan d'aide à Athènes scellé dans la nuit de lundi à mardi. Fitch Ratings a abaissé mercredi la note à long terme de la Grèce de CCC à C, à seulement un cran au-dessus du défaut.

* ACTIONS - Les intervenants prédisent une ouverture en baisse comprise entre 2 et 6 points sur le Footsie, entre zéro et -1 pour le Dax et entre -3 et -4 pour le Cac 40. La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,44% jeudi, l'affaiblissement du yen soutenant le sentiment de marché et l'appétit pour le risque sans que l'indce Nikkei parvienne à franchir la barre des 9.600 points. Mercredi soir, Wall Street a fini en repli sur fond de craintes pour la croissance et l'indice Standard & Poor's 500 n'est pas parvenu en séance à dépasser un seuil de résistance important.

* CHANGES - L'euro est stable contre le dollar et contre le yen.

* PETROLE - Les cours du brut sont en légère baisse sur des prises de bénéfices après les hausses enregistrées la veille.

* CRÉDIT AGRICOLE a annoncé jeudi une perte nette plus lourde qu'attendu au quatrième trimestre 2011, à 3 milliards d'euros, en raison de lourdes dépréciations liées à la crise de la zone euro et des coûts de restructuration de sa banque de financement et d'investissement (BFI).

* NATIXIS a fait état jeudi d'un bénéfice net supérieur aux attentes au quatrième trimestre 2011, de 302 millions d'euros, en repli de 32% par rapport à l'exercice précédent.

* ALLIANZ a annoncé un résultat inférieur aux attentes que l'assureur impute à des charges de dépréciations passées sur de la dette grecque.

COMMERZBANK a de son côté dégagé un bénéfice d'exploitation supérieur aux attentes.

DEUTSCHE TELEKOM a subi une perte nette de 1,3 milliard d'euros en 2011.

* DEXIA a annoncé jeudi une perte annuelle de 11,6 milliards d'euros, l'une des pires performances financières jamais enregistrées en France et qui s'explique par le coût du démantèlement de la banque franco-belge, lessivée par la crise de la zone euro.

* HEWLETT-PACKARD a fait état mercredi soir d'un recul de près de 44% de son bénéfice trimestriel et le premier fabricant mondial d'ordinateurs, plombé par la faiblesse de ses ventes de PC et d'imprimantes, a livré des prévisions inférieures aux attentes de Wall Street.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :