L'économie chinoise inquiète les marchés asiatiques

A Tokyo, le Nikkei a reculé de 0,55% ce mercredi. Une certaine appréhension concernant l'économie chinoise affecte également d'autres places boursières en Asie.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

Un léger ralentissement de l'économie chinoise affecte les marchés asiatiques. Premier consommateur d'énergie et deuxième consommateur de pétrole de la planète, la Chine a annoncé qu'elle allait procéder à la plus forte augmentation du prix de l'essence et du gazole en presque trois ans en raison des niveaux élevés des cours du pétrole brut. Par ailleurs, le géant minier anglo-australien BHP Billiton a fait état d'une baisse de la demande en acier par la Chine, tandis que l'association chinoise des constructeurs automobiles a fait savoir qu'elle ne s'attendait pas à une croissance du marché automobile chinois de plus de 5% cette année.

Le Nikkei recule de 0,55%

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de mercredi en légère baisse de 0,55%. Après la hausse des séances précédentes, les investisseurs se sont surtout contentés de prendre des bénéfices. Le volume d'échange est resté moyen avec 2,12 milliards d'actions échangées sur le premier marché.  L'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a cédé 55,50 points à 10.086,49 points. Quant à l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau, il a reculé plus nettement, de 1,10%, lâchant 9,57 points à 858,78 points.

"Le marché est pris entre les préoccupations nés du ralentissement de la Chine et l'attente d'un assouplissement monétaire pour soutenir la croissance, nuance Hirokazu Yuihama, analyste chez Daiwa Capital Markets à Tokyo, interrogé par Reuters.

Du côté des valeurs, le fabricant d'engins de chantiers Komatsu très présent en Chine a perdu  3,34% à 2.424 yens. Les constructeurs d'automobiles font également partie des victimes de ces craintes : Toyota a reculé de 1,53% à 3.520 yens, Nissan de 2,91% à 865 yens et Honda de 1,07% à 3.320 yens. Dans la sidérurgie, très sensible à la conjoncture, Nippon Steel perd 2,08% à 235 yens et JFE Holdings de 2,08% également, à 1.832 yens. Enfin, pour les valeur high-tech, Sony a chuté de 4,46% à 1.733 yens. Goldman Sachs avait conseillé à ses clients de vendre l'action du fabricant d'électronique après de mauvais résultats sur les ventes de télévisions.Le secteur de l'immobilier, en bonne forme ces dernières semaines a, lui aussi été affecté. Mitsui Fudosan a dévissé de 3,13% à 1.606 yens et Mitsubishi Estate de 3,58% à 1.505 yens.

Les autres marchés asiatiques également touchés

"Les places boursières asiatiques reculent de façon générale", a observé Hiroichi Nishi, courtier chez SMBC Nikko Securities, cité par Dow Jones Newswires.

La Bourse de Hong Kong a terminé mercredi en baisse de 0,15%, enregistrant ainsi sa quatrième séance de baisse consécutive. L'indice Hang Seng a perdu 31,61 points, à 20.856,63 à la clôture, dans un volume d'échanges s'élevant à 61,25 milliards de dollars de Hong Kong (5,9 milliards d'euros).

Enfin la Bourse de Shanghai a terminé la séance à l'équilibre mercredi, l'indice composite --qui comprend les actions de types A et B, libellées respectivement en yuans et en dollars-- gagnant 1,36 point, à 2.378,20 à la clôture. Le volume des échanges s'est élevé à 94,9 milliards de yuans (11,3 milliards d'euros).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.