Altran ne traîne pas des pieds en Allemagne

 |   |  444  mots
(Crédits : dr)
Altran avance ses pions dans le marché allemand. Le spécialiste français du conseil en innovation et ingénierie avancée, annonce ce jour l'acquisition du groupe IndustrieHansa, un acteur majeur du conseil et de l'ingénierie en Allemagne.

L'acquisition de la société allemande, dont le montant n?a pas été rendu public, devrait être finalisée au premier trimestre 2013 et être relutive dès la première année. Elle sera financée en tirant sur une ligne de crédit existante d'un montant total de 150 millions d'euros, dédiée à cette opération de croissance externe.

 Créée il y a 35 ans, IndustrieHansa est spécialisée dans le conseil et l?ingénierie dans les secteurs de l?automobile, de l?aéronautique et de l?énergie. Cette société allemande, basée à Munich, a connu une forte croissance et compte aujourd?hui plus de 1 800 collaborateurs. Elle devrait réaliser en 2012 un chiffre d?affaires profitable d?environ 155 millions d?euros. IndustrieHansa gère des grands comptes comme Audi, BMW, Daimler, EADS et Siemens Energy.

L'Allemagne est le second marché du groupe après la France

Altran souligne que cette acquisition « stratégique » en Allemagne, le hisse dans le top 5 des sociétés du secteur outre-Rhin. Par ailleurs, cette emplette concourt à renforcer trois des industries (l?automobile, l?aéronautique et l?énergie) et l?une des deux solutions (PLM) du groupe Altran. Le français entend renforcer sa présence en Allemagne et accélérer son développement dans ce pays qui devient ainsi le second marché du groupe après la France, conformément au « plan stratégique 2012-2015 » du groupe Altran. Dans le cadre de ce programme, le spécialiste du conseil en innovation et ingénierie avancée vise un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros à cette échéance, ainsi qu?une marge opérationnelle courante de 11 % à 12 %.

Une hausse de plus de 105% au compteur depuis le 1er janvier

Altran vise à tirer sur soi la grande couverture qu?est le marché allemand, beaucoup plus dynamique que celui de sa terre d?origine. Il vise en effet à réduire en-dessous de la barre des 50% la part française dans les facturations totales du groupe. L?expansion à l?international du groupe pour réduire sa dépendance au marché français est plus que plébiscité par les investisseurs. Le titre Altran figure parmi les plus fortes progressions du marché parisien avec une hausse de plus de 105% au compteur depuis le 1er janvier. A ces cours, le dossier ne se paie qu?un peu plus de 11 fois ses bénéfices attendus pour 2013, ce qui est encore raisonnable pour une société qui a faim de croissance externe. Mais c?est toutefois un niveau de cours 10 fois inférieur à celui observé dix ans, l?action Altran oscillait en effet autour des 60 euros.

 Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :