Bénéteau annonce une légère hausse de son chiffre d'affaires trimestriel

 |   |  513  mots
Bénéteau commence l'année sans grandes vagues. Le fabricant français de bateaux de plaisance a réalisé, sur la période couvrant les mois de septembre à novembre 2012, un chiffre d'affaires en légère hausse de 1 %, à 96,2 millions d'euros. Pas de panique pour autant, le premier trimestre est traditionnellement peu significatif car il ne contribue que pour 10 à 15 % aux ventes annuelles de Bénéteau.

Dans le détail, l?activité Bateaux s?est appréciée de 6,8% à 74,2 millions d?euros à l?issue du premier trimestre de son exercice décalé 2012/2013. Concernant cette branche, Bénéteau poursuit le développement de son offre produits en investissant dans l'enrichissement de ses gammes et l'innovation. Une dynamique qui a permis à la société de présenter une vingtaine de nouveautés bien accueillies sur les différents salons nautiques internationaux. Des résultats satisfaisants ont été réalisés pour Lagoon, Prestige, CNB et Monte Carlo Yachts tandis que les modèles l'Oceanis 55, Sense 55, NC14 de Bénéteau la nouvelle gamme Voyage de Jeanneau ont retenu l?attention lors de ces salons.

 Du côté de l'Habitat de loisirs, l'activité se contracte de 14,4% à 22 millions d?euros sur la période. Ce secteur est confronté depuis plusieurs mois à la dégradation de la conjoncture économique française qui freine les décisions d'investissement d'une partie des professionnels du tourisme sur 2013. De plus, l'activité du premier trimestre 2012-2013 pâtit d?un effet de base défavorable car il se compare à un premier trimestre 2011-2012 très dynamique en termes de prises de commandes. L?habitat résidentiel (habitations à ossature bois et à haute performance énergétique) a réalisé pour sa part sur ce trimestre un chiffre d'affaires de 4,4 millions d'euros, en progression de 13%, bénéficiant de la contribution de chantiers initiés sur l'exercice précédent. Bénéteau ambitionne en effet de rendre accessible un habitat de qualité répondant aux exigences du développement durable, une thématique qui est actuellement en vogue...

Le groupe compte sur une poursuite de la croissance de son activité dans les pays émergents d'Amérique du Sud et d'Asie

A propos de ses perspectives, le groupe reste encore très prudent. Dans l'activité Bateaux, la « tonalité des récents salons nautiques confirme qu'un équilibre devrait être trouvé pour la saison 2013 entre des zones en croissance et une zone Europe plus contrastée ». Si la prudence reste de mise à court terme, en particulier pour le marché français, d'autres marchés en Europe fortement dégradés devraient se stabiliser ou croître sur la saison. Le groupe peut toujours compter sur une poursuite de la croissance de son activité dans les pays émergents d'Amérique du Sud et d'Asie. Dans l'habitat, malgré une forte progression attendue à l'exportation, la société explique que les performances devraient dépendre largement des prises de commandes des propriétaires de campings en France.

Le titre a terminé l?année 2012 sur un léger gain de 1,8%. Le dossier est loin d?être épargné par un environnement économique difficile en Europe du Sud même si la stratégie internationale axée sur les pays émergents permet de limiter ce repli... Mais on est encore loin des années 2008-2009 alors que le titre avait abandonné 72% pour toucher un plus bas sur les 5 euros, sur fond d?un marché mondial qui s?était contracté de 40% à 50% sur la période.

 Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :