Le CAC préserve de justesse le seuil des 3.500 points

 |   |  249  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après avoir signé la plus forte progression hebdomadaire depuis le début de l'année, le CAC reprend son souffle et consolide ses gains avec un repli de 0,63% et parvient à préserver de justesse le seuil des 3.500 points avec 1,7 milliard échangé.

La prudence est de mise alors qu'une nouvelle réunion de l'Eurogroupe se déroule à Bruxelles sur le déblocage des fonds en faveur de la Grèce. Toujours sur le front de la dette mais cette fois ci américaine, les négociations sur le fiscal cliff vont reprendre de plus belles en attendant la publication du livre Beige et l'estimation de la croissance américaine pour le troisième trimestre. Dans ce contexte, le Dax cède 0,23%, à 7292 points, Madrid recule de 0,44%, Londres et l'Euro stoxx abandonnent 0,56%.

Le secteur bancaire à la peine

 Du côté des valeurs, Vallourec continue de reprendre des couleurs avec un gain de 2,14%, à 38,81 euros. Solvay et Accor se distinguent également à la hausse avec des gains respectifs de 0,61% et 0,54%. A l'inverse, lanterne rouge, le secteur bancaire. Crédit agricole, recule de 2,67%, à 5,64 euros. Société Générale abandonne 2,56%, à 26,44 euros, BNP perd 1,83%, à 41,82 euros. Mal orienté également, Michelin et Lafarge abandonnent respectivement 2,44% et 2,4%. Sur le SBF 120, Rémy Cointreau, lanterne rouge, redonne 2,71%, à 83,16 euros alors que le groupe dévoilera demain ses résultats.

Sur le marché des changes, l'euro s'inscrit en repli de 0,11% à 1,2959 face au dollar et redonne 0,47% à 106,40 face au yen. Le billet vert est en baisse de 0,33% à 82,13 face à la monnaie nippone. Du côté de l'or noir, la tendance est à la baisse avec un WTI qui cède 1% à 87,40 dollars et un Brent en repli de 0,8%, à 110,47 dollars. Pour finir, l'once d'or est en léger repli de 0,22% pour se négocier à 1 747 dollars.

 Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :