Les marchés accélèrent à la baisse, plombés par le secteur bancaire

Les marchés accélèrent leur baisse, inquiets par la démission de Mario Monti qui alimente l'incertitude et l'instabilité politique. Car, à leurs yeux, cette période d'incertitude politique qui s'ouvre pourrait être préjudiciable à la résolution de la crise européenne.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Tandis que les marchés obligataires européens connaissent un regain de tension avec un 10 ans italien qui fuse vers les 5%, le CAC baisse de 0,78%, à 3.577 points et le DAX cède 0,74%, à 7.461 points. L'Espagne dégringole de 2,17% alors que Milan signe la plus forte baisse avec un repli de 3,6% emporté par la dégringolade de son secteur bancaire. L'euro stoxx abandonne 1,28% quand Londres cède 0,25%

STMicroelectronics a annoncé qu'il prévoyait de se désengager de d'un de ses foyers de pertes, sa coentreprise ST-Ericsson, dans le cadre d'un nouveau plan stratégique qui doit lui permettre d'atteindre une marge d'exploitation d'au moins 10%. Le titre bondit de 1,8%, à 5,09 euros.

Le secteur bancaire en revanche dégringole, plombé par l'incertitude politique en Italie. Société Générale cède 3,36%, à 28,29 euros, Crédit Agricole abandonne 3,29% à 5,91 euros alors que BNP plonge de 3,08%, à 42,67 euros. Sur le marché des changes, l'euro cède 0,13%, à 1,2910 face au billet vert et perd 0,64% face au yen, à 106,08. Le dollar évolue en ordre dispersé et redonne 0,36% face au yen, à 82,16 yens.

Le pétrole s'inscrit en hausse avec un WTI qui prend 0,42%, à 86,29$ et un brent qui avance de 0,93%, à 108,02$. L'once d'or grappille 0,28%, à 1710$.

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.