Teleperformance crée la surprise en relevant ses objectifs

 |   |  705  mots
Teleperformance peut rouler des mécaniques à la Bourse de Paris : les investisseurs et les analystes saluent la publication de ventes trimestrielles supérieures aux attentes alors que le groupe vise désormais le haut de fourchette de son objectif de marge pour 2012. Le titre s'envole de 7,78% à la mi-journée, à 25,57 euros.

Au troisième trimestre, le fournisseur de services externalisés de gestion de la relation client a réalisé un chiffre d'affaires de 579,5 millions d'euros, en progression de 17,9% à données publiées et de 13,2% à devises et périmètre constants. Sur la période, le groupe indique que les variations de devises ont représenté un impact positif de 4,7% sur le chiffre d'affaires du groupe. Teleperformance a bénéficié principalement de l'appréciation du dollar américain vis-à-vis de l'euro. Sur les neuf premiers mois de son exercice 2012, le chiffre d'affaires s'est ainsi établi à 1 706,3 millions d'euros, soit une croissance de 9,9 % à données publiées et de 5,9 % à devises et périmètre constants par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Le spécialiste des centres d'appels explique le dynamisme de ses facturations par le maintien de performances aux États-Unis et au Mexique, une progression des résultats du groupe en Amérique du sud avec une montée en régime du Brésil et de la Colombie et un progrès des performances de plusieurs pays européens (Espagne, Angleterre, Allemagne, Benelux, Portugal et Grèce).

Haut de fourchette de son objectif de marge pour 2012

En guise de perspectives pour l'ensemble de l'année 2012, Teleperformance a indiqué avoir relevé son objectif de chiffre d'affaires. Il table désormais sur une hausse de 6% de son chiffre d'affaires à périmètre et taux de change constants cette année, alors qu'il visait auparavant une augmentation de 2% à 4%. Il a par ailleurs confirmé attendre une marge d'exploitation (marge d'Ebitda) comprise entre 8,6% et 9% et souligné qu'il envisageait désormais «d'atteindre la limite supérieure de cette estimation».

Du côté des analystes, tous s'accordent à dire que cette publication est ressortie solide alors que le groupe se paie le luxe de relever son objectif de marge pour 2012. Une sorte d'exploit en ces temps difficiles. Gilbert Dupont a porté son objectif de cours de 28,2 à 29,50 euros et confirmé sa recommandation à l'achat sur le dossier, en réaction à cette solide publication supérieure à ses attentes,. Le titre figure toujours parmi les valeurs favorites du broker. Même son de cloche du côté de Société Générale. Le bureau d'études reste acheteur du dossier avec un cours cible à 30 euros, qualifiant ces ventes trimestrielles de « très bonne surprise ».

Vous avez dit recovery ?

Le parcours boursier de Teleperformance était loin d'être un long fleuve tranquille. Après avoir touché un plus bas historique à 13 euros en novembre 2011, l'action a repris 57% de pour retrouver ses niveaux d'avant « tempête estivale » de 2011 sur les 21 euros en mars 2012. Mais depuis 1998, si l'on excepte le sommet vers 50 euros brièvement atteint par le cours au printemps 2000 avec la bulle des valeurs technologiques, Teleperformance ne parvient plus à s'affranchir du seuil des 30 euros, un palier que le titre n'a plus revu depuis 2007. Les dernières années n'ont pas été faciles, l'image du leader mondial de services externalisés de gestion de la relation client a été écornée par plusieurs affaires notamment sur le plan social, alors que la conjoncture ne lui était pas favorable en Europe, principalement dans le sud du continent. Les ratios de valorisations sont donc actuellement inférieurs à la moyenne de ses comparables en terme de valeur d'entreprise. Sur la base des cours actuels, la valeur de la société représente, représente environ 0,55 fois son chiffre d'affaires. Ces niveaux de valorisation correspondent par ailleurs à seulement 11,8 et 10,3 fois les résultats des deux prochains exercices. Par ailleurs, la situation financière du groupe est solide, la trésorerie est nettement positive en 2011 à 25 millions d'euros et pour l'exercice en cours, le consensus table sur plus de 92 millions d'euros pour 2012. Les petits porteurs ont fait quelque peu table rase du passé de Teleperformance et ne préfèrent que retenir les performances actuelles du groupe. En dépit d'un retour sur les 16 euros en juillet 2012, le parcours boursier du titre est remarquable avec un gain de près de 50% dans sa musette depuis le premier janvier. Les investisseurs ont pris le pari du redressement de Teleperformance, et il semble, au vu de cette publication, qu'il est en bonne voie pour être retenu.

 

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :