Warren Buffett prêt à investir en zone euro ?

 |   |  467  mots
(Crédits : Bloomberg)
Berkshire Hathaway vient de racheter, via sa filiale Lubrizol Corporation, une société espagnole de cosmétiques de luxe. Cet investissement montre que malgré les craintes qu'il a émis sur la zone euro, Warren Buffett semble prêt à augmenter ses participations dans le Vieux Continent.

Les résultats de Warren Buffett mettent tout le monde d?accord. Le prix de l'action de sa holding, Berkshire Hathaway, a été multiplié par 2 en 10 ans et... par plus de 5 000 depuis 1964 ! Quant à ses conseils, ils valident pleinement son surnom d?« Oracle d?Omaha ». Il s'est récemment prononcé négativement sur les introductions en Bourse des réseaux sociaux comme Facebook et Groupon à raison, et a préféré investir dans des valeurs sûres de la cote américain comme IBM, Viacom, ou encore Procter & Gamble.
Pour toutes ces raisons, Warren Buffett est l'un des financiers les plus respectés de la planète. Chacune de ses opinions ou prises de participation est observée à la loupe dans le monde entier par les investisseurs qui n'hésitent pas à le suivre.
Prêche-t-il le faux ?
Justement, Berkshire Hathaway a racheté, via sa filiale Lubrizol Corporation, une société espagnole de production de composés pour les signatures de produits cosmétiques de luxe: Lipotec Catalan. Cet investissement montre que malgré les craintes qu'il a pu récemment émettre sur la solidité de la zone euro, le financier américain semble prêt à augmenter ses participations sur le Vieux Continent.
Pourtant, la très grande majorité des investissements de Berkshire reste concentrée sur les Etats-Unis, l'Europe ne représentant que 4% du portefeuille et l'Asie 2%. Et Warren Buffett a également depuis 2011 émis publiquement des doutes et des inquiétudes sur l'avenir de l'Europe. « L'oracle d'Omaha » prêche-t-il le faux pour faire baisser les prix ?
Troisième actionnaire d?Aventis
En tout cas, ses déclarations ne concordent pas vraiment avec ses prises de positions car depuis fin 2011 le financier américain a commencé à augmenter son exposition à l'Europe. Outre l'acquisition en Espagne, il a récemment pris des participations dans le groupe britannique de grande distribution Tesco (3%), ainsi que des participations de 10.5% et 3.1% dans les réassureurs Munich Re et Swiss Re.
En France, Warren Buffett aime Sanofi Aventis, dont il estime que les profits devraient continuer à croitre dans le futur. Chaque année depuis 2006, Berkshire Hathaway ne cesse d'augmenter sa participation dans le groupe pharmaceutique français de sorte qu'il en est aujourd'hui le troisième plus gros actionnaire.
Potentiel de croissance et de valorisation
Si le financier souhaite augmenter ses participations en Europe, il pourra se référer à la lettre ouverte que lui a adressée la société de Bourse Cheuvreux fin 2011. Celle-ci a chaudement recommandé certaines valeurs, pour leur potentiel de croissance et de valorisation, qui sont les maitres mots de la stratégie d'investissement de Buffett. Les sociétés recommandées étaient le constructeur allemand Volkswagen, le groupe néerlandais de grande consommation Unilever, l'assureur suisse Zurich Financial Services et l'assureur français Axa.

 

Plus d'actualité Bourse sur MonFinancier.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/06/2012 à 18:29 :
lipotec est un producteur d'actifs cosmetique, que Lubrizol achete pour integrer. que la societe ait ete russe, espagnole ou bulgare n'a pas d'importance, ce sont les produits qui comptait pour Lubrizol.
a écrit le 22/06/2012 à 22:27 :
il preche le faut !
il ne voit que son interet au detriment des autres !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :