Et vlan, la rechute

 |   |  320  mots
DR
DR (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)
Cela faisait plusieurs jours que les marchés reprenaient un peu espoir avec des indices boursiers en hausse et même un euro un peu plus stable. Toute l'attention était focalisée sur le prochain sommet européen du 28 Juin. Mais personne ne regardait ni la Chine, ni les États-Unis. Et c'est de là que sont venues les mauvaises nouvelles.

ET SOUDAIN TOUT DECROCHA
Tous les marchés se sont affaissés brutalement, mais pour une fois c'est des Etats Unis qu'est venu le mouvement de baisse avec des chiffres économiques médiocres et une recommandation de ventes du S&P par un des stratèges de Goldman Sachs.

LES MATIÈRES PREMIÈRES DANS UN BEAR MARKET
C'est officiel. Depuis hier les matières premières sont entrées dans un bear market puisque leur indice principal est en baisse de plus de 20%, 22% pour être exact. Sur des craintes de ralentissement de l'économie mondiale.

LE PRÉ SOMMET EUROPEEN
Les leaders de l'Allemagne, de la France, de l'Italie et de l'Espagne vont se réunir aujourd'hui. C'est en Italie, près de Rome, que se tiendra ce petit sommet. Tout un symbole, car le seul qui peut vraiment convaincre Angela Merkel de faire des concessions c'est Mario Monti. Angela Merkel le respecte et considère qu'il fait un travail courageux de réformes structurelles et Mario Monti va lui faire comprendre que si elle ne lâche pas du lest, ce sera le chaos politique en Italie.

UNE BONNE SURPRISE EN ESPAGNE
On attendait hier le résultat des audits des banques espagnoles qui avaient pour but de déterminer le montant dont les banques auraient besoin en cas de scénario adverse, une baisse du PIB espagnol de plus de 5%. La fourchette est de 51 à 62 milliards d'euros,moins que les 100 milliards d'euros annoncés précédemment.

POUR CEUX QUI VEULENT COMPRENDRE LA CRISE BANCAIRE ESPAGNOLE
excellent dossier dans le FT sur la banque qui a fait plonger l'Espagne: Bankia. A lire.

AIR FRANCE: LE REDRESSEMENT PRODUCTIF A COMMENCÉ....
5122 suppressions d'emploi pour une économie de 900 millions d'euros. A Montebourg de jouer maintenant...

MASSACRE A LA TRONÇONNEUSE
Moody's a lancé une vague de dégradations massives de banques. L'agence de notation a flingué tous azimuths.15...

Lire la suite

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2012 à 10:28 :
les rechutes il y en aura encore et encore jusqu'à temps que les marchés finissent par comprendre que la reprise est enclenchée : notez depuis quelques jours que les points négatifs sont facilement amortis sur le marché ce qui est un 1er élément d'appréciation : au demeurant une phase de hausse/recovery ne s'est jamais caractérisée dans son premier mouvement par des accélérations fortes d'où des achats nécessairement sur repli ; l'élément principal à voir est que la volatilité n'a jamais été comparable dans le dernier mouvement baissier à celle qui avait été enregistrée l'été 2011 ou même avant; conclusion les investisseurs étaient préparés à cette baisse et donc couvert d'une façon ou d'une autre ce qui amène un impact limité ; en vagues d'elliott c'est typiquement la vague 5 finale en "failure" accompagnée d'un essouflement des volumes et d'un tassement de la volatilité = ACHAT

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :