L'Espagne fait plonger les marchés européens dans le rouge

Madrid recule de plus de 3%, Paris de 2%, Francfort de 1,35% ce mercredi à la mi-séance. Le résultat d'une situation économique particulièrement tendue avec une baisse attendue du PIB et des tensions entre pouvoir central et gouvernement catalan. En outre, le Premier ministre Mariano Rajoy a fait un premier pas de le sens d'une demande de sauvetage global.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Regain d'inquiétude dans les pincipales places boursières européennes. Ce mercredi à la mi-journée, celle-ci se cristallisait sur le cas de l'Espagne, tandis qu'en Grèce des manifestations réunissaient plusieurs milliers de personnes. A Madrid, l'indice vedette perdait plus de 3% tandis qu'à Paris, le CAC 40 s'inscrivait en recul de 1,76%, après avoir frolé les 2%. A Francfort, le Dax se repliait de 1,35%.

Les taux d'emprunts espagnols repartent à la hausse

Dans le même temps, sur le marché obligataire, les taux d'emprunts espagnols repartaient au-dessus de 6%. Le taux à dix ans grimpait à 6,007% contre 5,747% mardi à la clôture sur le marché secondaire. Un signe du retour de la méfiance des investisseurs envers la dette du pays.

Recul du PIB

Ces chutes font suite à l'annonce d'un nouveau recul probable du PIB au troisième trimestre dans la quatrième économie de la zone euro. "Les données disponibles pour le troisième trimestre de l'année suggèrent que le produit intérieur brut a continué à baisser à un rythme significatif, dans un contexte de tension financière toujours très élevée", a indiqué la Banque d'Espagne dans son bulletin mensuel.

Rajoy fait un pas vers une demande d'aide globale

Pour la première fois, Madrid a évoqué l'éventualité d'une demande d'aide globale. Le chef du gouvernement, Mariano Rajoy, a fait a indiqué dans un entretien au Wall Street Journal que,  si les taux d'emprunt de l'Espagne se maintenaient à un niveau "très élevé pendant trop longtemps", il demanderait ce sauvetage."Je peux vous assurer à 100% que nous demanderions ce sauvetage", a-t-il lancé.

Tensions régionales

En outre, le président de la Catalogne, Artur Mas, a affirmé qu'il entendait organiser un référendum sur l'auto-détermination. Mardi, il avait lancé un défi au Premier ministre en annonçant le tenue d'élections régionales anticipées. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 26/09/2012 à 17:29
Signaler
Force de l' invoquer nous sommes allés vers un QE3 et pire un QE Infinity et une BCE qui se décide à imprimer en continu tant que les conditions insoutenables de rigueur seront acceptées par les pays ciblés par les tensions sur les taux (Espagne , Gr...

à écrit le 26/09/2012 à 17:03
Signaler
Quand l'électeur de base comprendra t il que nous faisons que nous prêter au jeu des financiers, ils sont là pour gagner de l'argent et nous pour le leur donner. Réveillez vous!!!

le 26/09/2012 à 17:27
Signaler
(Pardonnez les accents, je suis exile fiscal et ne peut me permettre un clvier adapte... ;-) ) Quand toto comprendra qu'il y a bien pire que les financiers dans ce monde, par exemple, sans ordre de preference : les secteurs du petrole, de l'armement,...

à écrit le 26/09/2012 à 15:59
Signaler
la situation de l'espagne est due aussi aux taux d'interet beaucoup trop haut que pratiquent les banques et autres organismes financiers !!!! Et maintenant c'est eux qui font chuter la bourse ... le chat se mord la queue et continue à tourner en rond...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.