Carrefour se déleste de ses hypermarchés en Colombie

 |   |  275  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En cédant ses activités valorisées à 2 milliards d'euros dans le pays, le géant français de la distribution confirme sa volonté de se recentrer sur les marchés stratégiques, notamment européens.

Après s'être retiré de Grèce ou de Singapour, Carrefour s'en va de Colombie. Vendredi, le groupe de distribution a annoncé la vente de ses activités en Colombie, valorisées 2 milliards d'euros, à la société chilienne Cencosud. Concrètement, l'opération devrait être réalisée d'ici la fin de l'année, a précisé Carrefour, qui souligne avoir signé pour l'heure un accord pour la vente de ses activités colombiennes avec le chilien. Pour sa part, la société Cencosud a réagi par la voix de président, Horst Paulmann. A l'AFP, celui-ci s'est dit "très fiers". "C'est une des principales réussites de l'histoire de notre compagnie", a-t-il renchéri.

Carrefour est présent en Colombie depuis 1998 et y exploite notamment 72 hypermarchés. Et ce, pour un chiffre d'affaires net total et hors essence de 1,5 milliard d'euros sur un an à fin juin.

Une moins value de 220 millions en juin dernier

Avec cette opération, Carrefour valide sa nouvelle stratégie mise en place sous l'impulsion de son nouveau patron, Georges Plassat. Et pour cause, le groupe souhaite dorénavant se recentrer sur ses marchés stratégiques, où il est leader ou espère le devenir. Ainsi, en juin dernier, le groupe a préféré essuyer une moins value de 220 millions d'euros en Grèce en cédant ses magasins à son partenaire local.

Pour Carrefour, les marchés européens constituent toutefois une priorité. Et ce malgré les violentes crises économiques essuyées par les pays du Sud. Pour rappel, Georges Plassat s'est donné trois ans pour transformer l'essai, mais n'a pas évoqué d'objectifs chiffrés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2013 à 23:31 :
"le géant français de la distribution confirme sa volonté de se recentrer sur les marchés stratégiques, notamment européens"

Une joilie phrase très positive dans sa forme, pleine de force et de détermination.
Géant, confirme, volonté, recentrer, marchés stratégiques ... que de mots modernes et puissants dans une seule phrase, n'ayons pas peur des mots, une victoire spectaculaire !
Mais dont on ne parle pas beaucoup, sans doute par modestie.

Mais dans le fond ?
Un recentrage vers les marchés stratéfgiques de la zone euro (croissance PIB à -0.5 en 2012) et un abandon des pays pauvres de l'amérique latine (croissance PIB à 3.6 en 2012) et dont le marché intérieur explose suite à une classe moyenne de plus en plus fournie.?
Fin stratège que ce Georges Plassat.

Le géant confirme sa volonté !
Ben tiens ! Je ne suis pas convaincu que quand un boxer est mis KO sur un ring, ce soit vraiment du fait de sa volonté. Cencosud n'est pas un tendre, mais il n'a pas eu trop de diificultés à vaincre un groupe inadapté à la région.

Un géant ?
Peut-être, mais il se fait vieux et n´en a plus pour longtemps.

Un titre moins glorieux certes, mais combien plus honnête aurait été :
"Carrefour en déroute en Amérique du Sud"

Décidément, je n'aime pas ces messieurs - anonymes - de la "Presse", qui nous font prendre des vessies pour des lanternes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :