Lazard tire son épingle du jeu sur un marché des fusions-acquisitions en berne

 |   |  218  mots
La banque Lazard, co-dirigée en France par Matthieu Pigasse, a publié des résultats trimestriels supérieurs aux prévisions des analystes. Copyright Reuters
La banque Lazard, co-dirigée en France par Matthieu Pigasse, a publié des résultats trimestriels supérieurs aux prévisions des analystes. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Lazard est banque-conseil pour quatre des dix plus grosses opérations de fusions-acquisitions actuellement négociées dans le monde.

La banque d'affaires franco-américaine Lazard a publié jeudi un bénéfice net en baisse de 33% au troisième trimestre, mais, à 35 millions de dollars, il est supérieur aux attentes des analystes. Idem pour le chiffre d'affaires, qui, malgré une baisse de 5%, à 443 millions de dollars, dépasse les 428 millions anticipés par le marché.

La banque souligne notamment être parvenue à augmenter son chiffre d'affaires dans le secteur des fusions-acquisitions, en dépit d'un ralentissement de cette activité. Lazard insiste également sur le fait qu'elle est banque-conseil pour quatre des dix plus grosses opérations de fusions-acquisitions actuellement négociées dans le monde, dont la fusion entre T-Mobile et MetroPCS dans le secteur de la téléphonie mobile.

L'activité gestion d'actifs a enregistré de son côté une hausse de 2% sur un an, en raison d'une hausse des actifs confiés à la banque, qui s'élèvent à quelque 160 milliards de dollars contre quelque 135 milliards un an plus tôt, précise Lazard.

"Nous progressons dans notre objectif d'atteindre une marge opérationnelle de 25% en 2014", a assuré Matthieu Bucaille, directeur financier de Lazard, cité dans le communiqué. La banque s'est engagée dans un programme de réduction de ses coûts qui devrait lui permettre d'économiser quelque 125 millions de dollars par an, selon Matthieu Bucaille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :