Les valeurs moyennes dament le pion aux grosses capitalisations

 |   |  587  mots
Copyright Reuters
L'indice Cac Mid & Small progresse de 21,5% depuis le début de l'année quand le CAC 40 en gagne 16%. Les petits dossiers profitent d'une sous valorisation manifeste et de la richesse de leur vivier. Finalement, leur faible liquidité ne les pénalise pas tant que cela.

Ce rapport de force n'est pas inédit en Bourse: les petites et moyennes entreprises ont mieux performé en 2012 que les grosses capitalisations. Comme en témoigne la hausse annuelle de l'indice Cac Mid & Small de 21,5% et celle du Cac Mid 60 de 24,7% quand celle du CAC 40 atteint 16%. Cette surperformance est édifiante à plus d'un titre.
D'abord elle démontre que même en période de crise, même lorsque les investisseurs institutionnels sont souvent plus enclins à privilégier les grandes entreprises, beaucoup plus liquides que les valeurs moyennes, ces dernières parviennent à tenir le haut du pavé.
Par ailleurs, cette tendance est d'autant plus symptomatique qu'elle intervient au moment même où les valeurs financières ont enregistré d'excellentes performances (+40% en moyenne sur l'année), valeurs largement présentes dans le CAC 40 et en revanche totalement absentes des indices des «small et mid cap». Ce qui prouve que les petites et moyennes sociétés ont profité d'un autre catalyseur pour réaliser cette belle performance annuelle.
Mais quel est donc ce booster?

Aucun biais sectoriel ou géographique

Contrairement aux grosses capitalisations, les PME-PMI font quasiment toujours l'objet d'analyses assez approfondies de la part des gérants et investisseurs. Et ce, sans biais sectoriel ou géographique, leur sélection résultant d'une méthode communément appelée «stock-picking». Il est donc logique que leur performance soit décorrellée de celle des «big cap». Ensuite, nombre de petites et moyennes valeurs sont largement sous-évaluées depuis 2008, après que les investisseurs aient massivement vendu leur portefeuille dédié à ces entreprises pour se positionner sur des sociétés plus liquides. Du coup, pour qui sait prendre son temps et analyser en profondeur les bilans, il existe de réelles opportunités que certains n'ont pas hésité à saisir. «Notre vocation a toujours été de faire du stock-picking de long terme. Nous conservons en moyenne nos dossiers entre trois et cinq ans, voire beaucoup plus dans certains cas. Nous affichons ainsi clairement une gestion de conviction et n'hésitons pas à aller à contre-sens des différentes modes. Car pour moi il est notamment évident qu'il ne faut pas hésiter à se montrer contrariant de manière à faire mentir l'adage boursier: Never Catch a falling knife ["n'attrapez pas le couteau qui tombe", ndlr]. Et la performance boursière de nos fonds est là pour confirmer la pertinence de cette stratégie», lance David Pastel, président de la société de gestion Pastel & Associés.

Les belles histoires mal valorisées sont encore légion en Bourse

Cette surperformance des petites valeurs peut-elle perdurer? On a vu par le passé, que cette prédominance des dossiers de petite taille pouvait se répéter dans la durée. Avec toutefois cette constance: dans des marchés baissiers, les valeurs moyennes ne s'inscrivent jamais à contre-courant. Au mieux perdent-elles moins que leurs grandes s?urs.
Vu le nombre de PME-PMI cotées en Bourse, il y a certes de quoi faire son marché lorsque l'on cherche de belles histoires mal valorisées. Ce qui est moins vrai, par définition, pour les grosses capitalisations et notamment les quarante valeurs contenues dans le CAC 40. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui préfèrent investir leur argent dans des entreprises de proximité et dont ils comprennent parfaitement le modèle économique
 

Pour aller plus loin :

Toutes les informations sur le CAC Mid&Small

Toutes les informations sur le CAC Mid 60

Toutes les informations sur le CAC 40

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2012 à 17:17 :
mouais enfin la SG a progressé de plus de 70% dans l année aussi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :