Wall Street pourrait franchir ses plus hauts historiques

 |   |  337  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
A quelques encablures de ses plus hauts historiques, Wall Street devrait ouvrir une fois encore en hausse. Le Dow Jones notamment pourrait dépasser ses meilleurs niveaux historiques, toujours dopé par la politique ultra-accommodante de la Fed.

Le dow Jones devrait avancer de 0,36% pour ouvrir autour des 14 170 points, le S&P 500 devrait grappiller 0,45%, à 1532 points, le Nasdaq devrait progresser de 0,55%, à 2775 points.


Du coté des valeurs, Qualcomm a annoncé une augmentation de son dividende et de ses rachats d'actions. Le fournisseur américain de "puces" pour téléphonie mobile porte son dividende cash trimestriel à 35 cents, en croissance de 40% en comparaison des distributions antérieure.

Jefferies a réitéré sa recommandation à l'achat et relevé son objectif de cours de 875 à 1.000 dollars sur Google, déjà sur ses plus hauts historiques.

KKR, le fonds de capital investissement est près de racheter le constructeur de machines industrielles Gardner Denver et pourrait annoncer un accord dans les jours qui viennent.

GENERAL MOTORS ont fait état d'une baisse de 10,6% de son chiffre d'affaires en Chine en février par rapport au même mois de 2012 . Ces chiffres sont cependant faussés par les congés du Nouvel An chinois tombés cette année en février au lieu de janvier en 2012.

ANADARKO, le groupe spécialisé dans l'exploration du pétrole et de gaz ainsi que le milliardaire indien Venugopal Dhoot ont lancé un processus d'enchères portant sur une participation de 20% d'un champ gazier au Mozambique, une opération qui pourrait représenter jusqu'à 4,5 milliards de dollars.

NASSCO, une filiale de construction navale du groupe de défense General Dynamics qui travaille notamment avec la marine américaine, a averti quelque 1040 salariés qu'ils pouvaient perdre leur travail dès la fin du mois d'avril en raison de l'entrée en vigueur de baisse automatique de dépenses publiques aux Etats-Unis.

William Johnson, directeur général du fabricant de sauces et de condiments Heinz, pourrait touchera la somme de 56 millions de dollars s'il était remercié après la finalisation du rachat de l'entreprise par Berkshire Hathaway et le fonds d'investissement brésilien 3G Capital.

>> Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com
>> Pour aller plus loin, découvrez notre plateforme bourse personnalisable

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :