Les constructeurs automobiles ne voient toujours pas d'éclaircies sur le marché français

 |   |  377  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)

Le secteur automobile est à la peine alors que les dernières données sectorielles confirment la mauvaise santé du secteur en Europe. Les immatriculations de voitures neuves ont en effet poursuivi leur chute en France en mars.

Il s'agit du 16e mois consécutif de baisse du marché français. Des nouvelles loin de constituer une surprise, mais qui pèsent sur le cours de Bourse de Peugeot et de Renault, les deux principaux constructeurs automobiles français.



Selon les dernières données publiées mardi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), on dénombre 165 244 nouvelles immatriculations de voitures neuves en France, soit une chute de 16,4% en données brutes. Par ailleurs, sur l'ensemble du premier trimestre, le marché s'est contracté de 14,7% en données brutes,

"L'attentisme reste terrible chez les particuliers, tous segments confondus", a déclaré au téléphone François Roudier, porte-parole du CCFA.



"Plusieurs nouveaux modèles sont en train de monter en puissance, l'épargne salariale va pouvoir être débloquée et contribuer ainsi à l'acquisition d'une voiture, on pourrait donc avoir une amélioration en termes d'immatriculations à partir du 2e trimestre", a poursuivi le porte-parole du CCFA.



PSA Peugeot Citroën a particulièrement souffert sur la période, alors que Renault est parvenu à limiter les dégâts grâce au dynamisme de sa marque à bas coûts Dacia (+29,3%).



En mars, les immatriculations de PSA Peugeot Citroën ont chuté de 23,6% en données brutes, avec un plongeon de 28,6% pour la marque Citroën, reflet notamment des perturbations que rencontre depuis plusieurs mois l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui produit la petite C3. Le titre Peugeot abandonnait 1,6%, à 5,56 euros.



Les immatriculations du groupe Renault n'ont baissé pour leur part que de 8,3%, grâce notamment à la marque low cost Dacia (+29,3%). Le titre Renault parvenait à grappiller 0,07%, pour s'échanger à 48,92 euros.



Les constructeurs étrangers quant à eux parviennent à tirer leur épingle du jeu. Le Coréen Hyundai notamment dévoile une hausse de 8,6% de véhicules immatriculés le mois dernier, tandis que Toyota résiste avec un repli limité à -0,6%.



Chez les Allemands en revanche, Volkswagen (-19% et -17,6%) et BMW (-13,7% et -13,2%) qui se portent bien mieux que leurs homologues français n'ont pas fait de miracle dans l'Hexagone.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2013 à 18:57 :
Tant que le gouvernement ne prendra pas des mesures fermes et définitives sur la taxe diesel, ne redonnera pas de cohérence aux malus/bonus et ne développera pas une approche de la sécurité routière autre que celle d'une répression à tout va, les citoyens qui ont (encore) les moyens d'acheter une voiture ne se bousculeront pas dans les concessions.
a écrit le 02/04/2013 à 16:34 :
Quant aux véhicules électriques avec de la location de batterie à 76 ?/mois ....(je dépense moins en diesel) ça ne risque pas de booster les ventes !
Imaginez donc quand l'Etat taxera lesdites batteries pour combler son manque à gagner sur les carburants ...
a écrit le 02/04/2013 à 16:16 :
pourquoi ne pas créer une super taxe pour les gens qui ne change pas de véhicule tous les ans...hein Mr Hollande elle est pas bonne mon idée? on appellerait ça le choc des voitures c'est mode comme nom!
a écrit le 02/04/2013 à 16:10 :
Quand je vois la qualité des véhicules et surtout celle du service clients en cas de problème, je suis une des premières à ne pas vouloir racheter une voiture Française
a écrit le 02/04/2013 à 15:19 :
merci la gauche et la droit totalement autophobe
Réponse de le 02/04/2013 à 15:53 :
Le Problème n'est pas droite ou gauche simplement aujourd'hui les produits venant des pays comme la chine et bien d'autres n'inspirent pas confiance et en aucun cas ne sont synonymes de qualité. Alors messieurs les dirigeants de Peugeot ou Renault continuez à délocaliser, faites vos voitures en Afrique et en chine mais ne comptez pas sur les européens pour les acheter moi j'achète des voitures fabriquées en Europe comme Mercedez BMW ou autres grandes marques qui se portent très bien. Les voitures de luxe ou de qualité se fabriquent en Europe.
a écrit le 02/04/2013 à 14:20 :
La Participation ne servira pas à achÚte une auto. Le gouvernement actuel fait peur. Les gens repoussent l'achat de la voiture. De plus à force de tabasser les automobilistes, le peu de gens qui achÚte, se tourne vers des dacia. Enfin une pensée à tous mes collÚgues. Je travaille dans le secteur automobile, les concessions vont continuer de défaillir, en créant donc du chômage... J'espÚre ne pas faire partie du lot. Car je commence réellement à flipper. Merci flamby et ta clique de bobo parisiens. Et c 1 parisien qui te le dit!
a écrit le 02/04/2013 à 12:10 :
Soyons sérieux, qui va aller dépenser son épargne dans une voiture alors que la crise est de plus en plus présente et que le matraquage fiscal est énorme ? Personne !
La voiture est le seul bien important dont on peut facilement repousser l'achat, ça va servir de variable d'ajustement pour payer les impôts et taxes Hollande !
Réponse de le 02/04/2013 à 19:06 :
Vous avez raison, d'autant que si les voitures neuves se négocient actuellement à moins 20 pour cent, la revente de votre voiture en perd le double, surtout si c'est la concession qui vous la rachète!
Ce qu'elle donnent d'un côté, elle le reprend de l'autre!
Enfin, même si on souhaite acheter une voiture neuve et qu'on n'est pas un gros rouleur, on ne sait pas s'il faut s'orienter vers le diesel ou l'essence. J'exclus l'électrique et l'hybride beaucoup trop chers.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :