Atos et Backbase signent un accord de partenariat mondial

 |   |  380  mots
Thierry Breton, le PDG d'Atos, veut développer ses activités de services informatiques et de paiements. | REUTERS
Thierry Breton, le PDG d'Atos, veut développer ses activités de services informatiques et de paiements. | REUTERS (Crédits : DR)
Atos surperforme la tendance grâce à son accord avec Backbase. Encouragés par Barclay's, les investisseurs se ruent sur le titre, qui grapille 0,74% à 62,85 euros.

 

MonFinancier

Atos et Backbase, le spécialiste du portail de service client, ont annoncé aujourd'hui la signature d'un accord de partenariat mondial destiné à améliorer les ventes et les services des deux entreprises. Dans le cadre de cet accord, Atos fournira le logiciel de portail de Backbase aux entreprises du secteur financier dans le monde entier et l'implémentera.

Un succès commercial au Moyen-Orient

La société informatique française et son partenaire ont par ailleurs annoncé avoir remporté un "succès commercial majeur" au Moyen-Orient. Grâce à une solution basée sur la plateforme de service client de Backbase, Atos deviendra "le partenaire privilégié de l'une des plus grandes banques islamiques", a ajouté le groupe français. L'identité de la banque et le montant du contrat n'ont pas été révélés. Le périmètre du contrat comprend "l'implémentation d'une plateforme bancaire multicanale/omnicanale nouvelle génération et un contrat de trois ans de tierce maintenance applicative".

Le titre Atos bénéfice également d'une recommandation de Barclays qui maintient son opinion 'surpondérer' et relève l'objectif de cours à 75 euros, contre 70 euros précédemment, une semaine après la réunion stratégique de la SSII. Atos a présenté ses ambitions à horizon 2016, qui passent notamment par un projet d'entrée en Bourse de sa filiale de paiement Worldline.


Un chiffre d'affaires en hausse de 3% par an

Thierry Breton, le PDG du groupe de services informatiques, indique que le nouveau plan triennal, qui sera mis en oeuvre à compter de janvier 2014, vise à la fois le développement des activités de services informatiques et de paiements. Pour la période 2014/2016, Atos table sur une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre 2% et 3% moyenne par an. La SSII vise également s une marge opérationnelle en amélioration de 100 à 200 points de base en 2016 par rapport à 2013, ainsi qu'un flux de trésorerie disponible compris entre 450 millions d'euros à 500 millions d'euros pour 2016.

Atos a identifié une demi-douzaine de leviers pour réaliser ses objectifs, à commencer par le lancement d'offres innovantes, la poursuite de son développement aux Etats-Unis et l'accélération de sa croissance dans les pays émergents. 

 

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :