Chômage : l'exception française

 |   |  325  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Tout le monde s'accorde à dire que l'économie française repart. La croissance est là. Elle s'est, certes, un peu ralentie depuis quelques semaines mais elle reste proche des 2%. Et l'emploi repart. Avec une demande forte, des entreprises de toutes tailles optimistes et désireuses d'embaucher, et pourtant le chômage ne montre aucun signe d'amélioration.

L'EXCEPTION FRANÇAISE
Les États-Unis, l'Allemagne, le Japon, la Grande-Bretagne même avec les secousses du Brexit, connaissent le plein-emploi. Avec des taux de 2.8% à 4%. Même les pays européens qui ont frôlé la faillite comme le Portugal ou l'Espagne ont vu le chômage reculer de façon spectaculaire. Un seul village résiste à la vague de baisse du chômage, le village gaulois...

WHY ?
Plusieurs explications.
Pas toujours satisfaisantes.
Des explications partielles.
Tout d'abord un nouveau mal français : l'inadéquation de l'offre et de la demande due au déficit de formation et à la faible mobilité en France.
D'autre part, un autre phénomène : l'afflux de nouveaux inscrits à Pôle Emploi, de nouveaux inscrits qui sont confortés par l'embellie de l'économie et espèrent donc retrouver du travail.
Au deuxième trimestre 2018 nous comptons toujours 5,941,200 chômeurs. C'est trop. Dramatiquement trop.

GRÂCE À NOUS
et nos messages réguliers pour vous inciter à arrêter de mettre de l'argent dans vos livrets A ou, pire, de laisser dormir votre argent dans vos comptes bancaires non rémunérés pour les placer en assurance-vie, la collecte en assurance-vie a fortement rebondi au premier semestre. Plus de 12 milliards d'euros. Heureusement qu'il y a MonFinancier.

MAIS PAR PITIÉ
Arrêtez de souscrire ou de verser de l'argent sur des contrats d'assurance-vie où il y a des frais d'entrée et des frais sur versements! Tout votre rendement est bouffé par les frais!!!! C'est aberrant. Demandez une documentation...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2018 à 10:40 :
Macron a divisé les résultats du chômage par quatre dès le début de son mandant prouvant sa non volonté de le combattre et même de l'entretenir le chômage de masse permettant une pression constante sur les salaires et les salariés.

Nous voyons ce qu'il est cet homme, que ça... -_-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :