Grèce : un patient à surveiller

 |   |  339  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

La Grèce est officiellement sortie des plans d'aide, sur lesquelles elle vivait sous perfusion depuis 2010. Le pays a reçu de ses créanciers près de 290 milliards d'euros de prêts en huit ans, en contrepartie de mesures d'austérité impopulaires. La Grèce quitte donc aujourd'hui ses deux roues pour revenir se financer seule sur les marchés.

DEBOUT SUR SES DEUX PIEDS

C'est ce lundi que s'achève le troisième (et théoriquement dernier) plan d'aide au pays. « Pour la première fois depuis début 2010 la Grèce se tient debout sur ses deux pieds », s'est félicité Mario Centeno, le président du Conseil des gouverneurs du Mécanisme européen de stabilité. L'Europe et les créanciers doivent eux aussi pousser aussi un gros « ouf » de soulagement, agacés de voir le sujet revenir sur la table tous les six mois. La Grèce pourra donc, à la suite de ces mesures, revenir sur le marché et emprunter dans des conditions relativement favorables. Plus de perfusions pour la Grèce, certes, mais ce n'est pas pour autant que le pays est sorti des radars de la tour de contrôle européenne.

UN PAYS SOUS CONTRÔLE QUAND MÊME...

Le patient grec est tout de même en convalescence et porte encore les stigmates de dix années d'austérité. En 2010, le pays était étranglé par une dette abyssale. A tel point qu'en avril de la même année, la Grèce reconnaît qu'elle n'a plus les moyens de subvenir à ses besoins et fait appel à une aide internationale. Pour ne pas refaire les mêmes erreurs du passé, la Grèce a dû montrer patte blanche en contrepartie d'une liberté, relative mais d'une liberté quand même. La dette du pays reste à un niveau élevé de 180% de son PIB. Alors, elle devra continuer à réformer, continuer son programme de privatisations et continuer à...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :