La guerre des monnaies a commencé

Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

2 mn

(Crédits : MonFinancier.com)

Les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine ne se sont pas apaisées pendant le week-end.

Les Chinois ont pris hier des mesures pour répondre à celles prises par Trump vendredi.

La Chine va utiliser une de ses principales armes face aux taxes américaines : sa monnaie

GUERRE COMMERCIALE
Après quelques mois de trêve, Trump est donc reparti à l'attaque de la Chine.
Il a le sentiment que les Chinois ralentissent les négociations en misant sur le fait qu'il ne sera pas réélu.
Il a donc décidé la mise en place dès le 1er septembre de surtaxes de 10% sur les 300 milliards de dollars d'importations chinoises épargnées jusqu'ici.
La Chine a répondu, en demandant aux organisations agricoles de ne plus acheter de produits agricoles américains.

GUERRE DES CHANGES
Mais la Chine a surtout répondu avec une de ses armes principales, le yuan.
En décalant son point pivot proche des 7 pour un dollar et en laissant sa monnaie se déprécier face au billet vert.
Trump n'a pas tardé à réagir, en dénonçant sur Twitter une « manipulation de la monnaie » et une « violation majeure ».
Dans la foulée, le Trésor US a qualifié dans un communiqué la Chine de « manipulateur de devise ».
Cette désignation lance un processus auprès du FMI pour « éliminer l'avantage concurrentiel injuste ».
La guerre des monnaies a commencé.

JAPON COLLATÉRAL
Dans ce contexte de guerre des changes et de chute des actifs jugés risqués, la devise japonaise profite de son statut de valeur-refuge et grimpe fortement, notamment face au dollar.
Le niveau atteint par le yen face au dollar met la pression sur la Banque centrale du Japon (BoJ) pour éviter une appréciation trop forte de sa monnaie.
Et hier, le Japon, par...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/08/2019 à 11:16
Signaler
"La Chine a répondu, en demandant aux organisations agricoles de ne plus acheter de produits agricoles américains." Prenons du recul et observons comme les américains se sont débarrassés en empochant de juteux profits soit dit en passant, de MONSA...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.