La hausse des taux américains

 |   |  339  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Le taux de référence pour les taux d'intérêt aux Etats Unis, et même au-delà, pour tous les investisseurs internationaux, c'est le taux des emprunts d'Etat américains à 10 ans. On surveillait depuis plusieurs mois, la barrière symbolique des 3%. Et hier cette barrière a été largement franchie avec un taux à 10 ans qui se situe très exactement à 3.06%. C'est son plus haut niveau depuis 2011.

LES RAISONS DE LA HAUSSE DES TAUX

Une combinaison de facteurs. On attendait cette hausse depuis plusieurs semaines avec la baisse du chômage et la hausse des salaires aux États-Unis. Mais ce qui a provoqué hier cette subite accélération ce sont des indicateurs économiques solides, mais aussi la hausse des matières premières et notamment du pétrole et évidemment les tensions géopolitiques, en particulier au Moyen Orient. Cette hausse des taux n'est pas une surprise. Elle était largement anticipée par les prévisionnistes. La question est de savoir évidemment où elle s'arrêtera. Le consensus la voit s'essouffler autour des 3.5%. C'est un vrai évènement car rappelons que nous vivons depuis près de 10 ans maintenant dans un cycle de baisse des taux d'intérêt dans le monde. Ce cycle a pris fin. Et nous sommes entrés maintenant dans un cycle de hausse des taux d'intérêt.

LES CONSÉQUENCES DE LA HAUSSE DES TAUX

Elles sont multiples. Tout d'abord une conséquence sur les marchés boursiers. Il y a encore quelques mois, il n'y avait pas d'autres alternatives que la bourse pour les placements de son cash. Aujourd'hui le taux de placement en emprunts d'état américains est plus élevé que le taux de dividende du S&P 500. Il y a donc une alternative à la bourse. D'autre part, la hausse des taux américains provoque comme on l'a vu hier une hausse du dollar. Et la hausse des taux et...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2018 à 11:14 :
"La Turquie. Erdogan a annoncé qu'il allait contrôler de plus près et directement la politique monétaire du pays. "

Selon la règle que une horloge même cassée donne deux fois pas jour la bonne heure il a raison d'essayer de reprendre la main sur son économie, la finance ne sachant générer que misère et chaos, par contre connaissant le personnage il est évident que c'est mauvais signe en ce qui concerne la vision qu'il a de son pays.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :