La RBA en route pour une nouvelle baisse des taux ?

 |   |  602  mots
(Crédits : Forex)

Si vous avez suivi les décisions de la banque centrale d'Australie, vous n'êtes pas sans savoir qu'elle a décidé de réduire ses taux d'intérêt de 0,25% ce mois-ci. L'occasion pour nous de revenir sur cet événement qui n'a pas manqué de créer des remous sur le marché des changes.

Les raisons de l'abaissement des taux d'intérêt ce mois-ci
Visiblement l'économie australienne traverse une mauvaise passe actuellement. En effet, la croissance du PIB a été décevante, les niveaux des prix ont baissé, le chômage a augmenté et la demande extérieure s'est affaiblie. Il était donc grand temps de faire quelque chose !
Durant ces périodes là, les banques centrales facilitent, généralement, leur politique monétaire en augmentant la masse monétaire justement ou en réduisant les taux d'intérêt pour stimuler les prêts et les dépenses. La RBA, qui a choisi l'option abaissement des taux,  espère donc, en faisant cela, que les dépenses des ménages et l'activité des entreprises, soient suffisantes pour relancer la production globale du pays. A terme, l'idée c'est que ces améliorations se transforment en embauche et en investissement.

Quant est-il de la Chine ?
Etant donné que l'économie australienne est principalement axée sur les exportations, il est intéressant de voir comment se portent ses partenaires commerciaux. La Chine constitue un de ses associés privilégiés. Le fait que la deuxième plus grande économie du monde soit quelque peu à la peine ces derniers temps n'est donc pas une très bonne nouvelle pour le pays. Les récents efforts d'assouplissement entrepris par la banque centrale chinoise pour redresser la barre, sont donc à considérer attentivement car il est important pour l'Australie que l'activité économique chinoise reprenne.


Comment se porte le marché de l'immobilier ?

Sur une note plus optimiste, les décideurs de la RBA ont reconnu que le secteur du logement montrait quelques pousses vertes. Le compte-rendu de la réunion de politique monétaire indique, en effet, que la croissance des crédits de maison et l'investissement se sont stabilisés. La récente baisse des taux d'intérêt pourrait, en plus, ajouter davantage de carburant à l'accélération de la demande de logement. Des taux d'intérêt plus bas signifient, en effet, des prêts hypothécaires moins chers ce qui est encourageant pour les acheteurs potentiels de maison.
Les fonctionnaires de la RBA ont cependant, indiqué qu'il existait des risques associés à la stimulation du marché de l'immobilier. Cela pourrait, en effet, entrainer la hausse des prix des habitations voire même a une bulle immobilière. A l'heure actuelle, seuls Sydney et Melbourne connaissent une flambée des prix.

Avec ces résultats en berne, réduiront-ils à nouveau les taux d'intérêt ?
Objectivement, cela est aussi probable qu'improbable. Comme toujours, les décisions de politique monétaire à venir reposent sur des données économiques et le dernier compte-rendu de la RBA ne contenait absolument pas d'indications prospectives sur les taux d'intérêt. Il était plutôt axé sur l'appréciation du dollar et sur son impact négatif sur l'inflation et l'activité commerciale.
De plus, la RBA réduit généralement ses taux en février afin que les décideurs aient quelques mois avant d'envisager une nouvelle tentative d'assouplissement. De ce fait, le gouverneur Stevens devrait tout simplement s'en tenir à sa routine habituelle.

Retrouvez toute l'actualité du Forex sur Forex.fr

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les données sur les devises

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :