Le chaos britannique

 |   |  340  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Une fois de plus, c'est le chaos en Grande-Bretagne.

Et cela fait maintenant plus de 3 ans.

Un nouveau palier a encore été franchi.

ILLÉGALE
Unlawful.
La décision de la Cour Suprême est tombée.
La suspension du Parlement est illégale.
Les députés recommenceront à siéger dès aujourd'hui.
Boris Johnson est acculé mais il refuse de démissionner.
Il est rentré d'urgence de New York.

EN TROIS MOIS
En tant que Premier ministre, Boris Johnson a été désavoué par la Cour Suprême, a perdu sa majorité parlementaire, a expulsé 21 députés de son parti, vu son frère démissionner et sa stratégie de Brexit pulvérisée (FT).
Pas mal en trois mois...
Et on lui demande maintenant, au moins, de s'excuser publiquement devant le Parlement, devant la Reine et devant le peuple...

AND NOW ?
Toujours aussi flou.
L'opposition hurle mais ne s'allie pas pour faire tomber le gouvernement.
Bozo résiste et refuse de démissionner.
L'Union Européenne ne veut pas négocier un nouveau deal.
Le sujet de la frontière irlandaise n'est toujours pas résolu.
Et nous avançons à grands pas vers le 31 octobre.
What a f.... mess.

IMPEACHMENT
Va-t-il y avoir droit cette fois ?
Il y avait échappé dans l'affaire de l'ingérence russe dans les élections US.
Mais son intervention auprès du président ukrainien pour enquêter sur Joe Biden a provoqué un tollé général.
Et des appels au déclenchement d'une procédure d'impeachment.
Trump a accepté de rendre public aujourd'hui le contenu de sa conversation téléphonique avec le président ukrainien.
What a f... mess.

OUT
Pour sauver l'introduction en Bourse, le fondateur de WeWork a accepté de démissionner.
Adam Neumann conserve un poste de président non opérationnel.
Comme Travis Kalanick, l'ancien patron fondateur d'Uber avant lui.
Les investisseurs se sont, enfin, posé des...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2019 à 9:36 :
"Et on lui demande maintenant, au moins, de s'excuser publiquement devant le Parlement, devant la Reine"

Vous prenez les propos de Corbyrn gauchiste avéré au sérieux vous ? Ha bravo ! -_-

"L'opposition hurle mais ne s'allie pas pour faire tomber le gouvernement."

J'ai toujours raison ! Bien trop d'ailleurs tout ceci commence à devenir profondément ennuyant heureusement qu'il y a toutes les informations passionnantes dont nos médias de masse ne parlent pas !

Merci internet

"Total augmente son dividende"

La croissance c'est pas pour demain !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :