Le Grand-Père

 |   |  330  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Les chiffres publiés par le Conseil d'Orientation des Retraites sont sans appel.

Si aucune réforme n'est faite, le déficit des retraites sera compris entre 8 et 17 milliards d'euros en 2025.

Une vraie réforme est nécessaire.

Mais face à la pression, qui devrait s'exprimer à partir du 5 décembre, le gouvernement va reculer et notre Président jouer les "grands-pères".

QU'EST-CE QUE LA CLAUSE DU GRAND-PÈRE ?
Le choix du nom est étonnant.
C'est plutôt la clause de la fuite.
Il s'agit d'appliquer la réforme des retraites uniquement aux nouveaux entrants dans le monde du travail à partir de 2025.
Comme le disait Jean Paul Delevoye, le Haut-Commissaire aux Retraites, ce serait un "renoncement".
Pire que cela.
Cela pourrait mettre le feu aux poudres à une guerre des générations qui couve déjà.
Un grand-père n'est pas un lâche.
Cette clause porte mal son nom.

LA RÉALITÉ
Nous le répétons ici depuis longtemps.
Et les chiffres du COR viennent le confirmer.
Il n'y a pas d'alternative.
Les retraites vont baisser, surtout pour les classes moyennes supérieures qui vont être les plus touchées.
L'âge de départ à la retraite va reculer, en usant l'artifice de l'âge pivot.
Et les cotisations vont augmenter, surtout, encore, pour les classes moyennes supérieures.
En bon "père de famille", faites-vous déjà à l'idée que votre retraite sera le fruit de votre capitalisation : la retraite par répartition n'est déjà plus pour vous.

RETENEZ-MOI...
ou je vais témoigner.
C'est la réponse de Donald Trump.
Nancy Pelosi, la patronne des démocrates de la Chambre des représentants, a lancé un défi à Trump : "Viens devant la commission d'enquête du Congrès si t'es cap".
Réponse de Trump : "Je suis cap!".

LA GUERRE DES BOURSES
La Bourse de Madrid est à vendre.
Euronext...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2019 à 12:44 :
Et si on faisait cotiser les robots :-) ??
a écrit le 19/11/2019 à 12:27 :
Déjà que les "boomers" ont eu le luxe d'une vie assez facile, sans guerre, sans terrorisme, sans chômage de masse, sans écoles et collèges mal famés, sans dettes à rembourser il ne manquerait plus que ça que l'on donne à ces privilégiés une retraite bien grasse que l'on refusera aux jeunes !
Si E.Macron fait ça il est cuit, définitivement.
Réponse de le 19/11/2019 à 15:59 :
J'aime bien les commentaires de privilégiés qui donnent des conseils tranquillement assis derrière leur ordi , quitte à mettre le pays à feu et à sang et ensuite ,toujours dans la même situation , critiquer la façon dont est géré le conflit . C'est trop facile !! Faites vous élire et appliquez vos conseils . On en reparlera .
Réponse de le 19/11/2019 à 17:03 :
@ castrum : ben en fait comme vous je fais un commentaire et je donne des conseils tranquillement derrière mon PC. Comme vous.
Quand au fond vous ne m'avez pas compris je crois : moi je suis pour "tous le monde pareil" pas 40 régimes, et applicable de suite, pas seulement pour les jeunes qui n'ont pas encore cotisé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :